Tout sur WhatsApp

Le partage de données entre WhatsApp et Facebook provoque des réactions ulcérées de la part des utilisateurs de la messagerie. Au point de contraindre Facebook à postposer l'application de ses nouvelles conditions d'utilisation.

WhatsApp a tenté mardi de rassurer ses utilisateurs, inquiets à l'idée que la messagerie ne partage davantage de données avec sa maison mère Facebook - les nouvelles règles publiées la semaine dernière ayant suscité un mouvement de panique et des records d'inscription chez ses concurrents Signal et Telegram.

Le programme régional Restart aide les entrepreneurs touchés par une faillite à lancer une nouvelle activité. Avec la pandémie qui reprend de plus belle, ses organisateurs se préparent à accueillir une nouvelle vague de candidats au rebond entrepreneurial.

Les réseaux sociaux comme WhatsApp ont été manipulés pour influencer les résultats des dernières élections au Brésil. Amid Faljaoui, notre chroniqueur éco, revient sur ce sujet et montre que malgré le scandale de l'élection américaine, les réseaux sociaux restent manipulables. Et cela pourrait arriver demain en Europe.

Durant le premier trimestre 2018, 1.361 Belges ont été victimes d'une fraude sur des services de banque en ligne, soit 60% de plus qu'à la même période l'an dernier, rapportent lundi les journaux De Morgen et Het Laatste Nieuws.

Durant le premier trimestre 2018, 1.361 Belges ont été victimes d'une fraude sur des services de banque en ligne, soit 60% de plus qu'à la même période l'an dernier, rapportent lundi les journaux De Morgen et Het Laatste Nieuws.

L'application de messagerie instantanée WhatsApp a relevé à 16 ans son âge minimum d'utilisation dans l'Union européenne, contre 13 jusqu'à présent, en prévision du nouveau règlement européen sur la protection des données personnelles (RGPD), a-t-elle annoncé sur son site.

Le ton monte en Europe à l'encontre de Facebook et de l'utilisation des données de ses utilisateurs. La Commission européenne lui inflige une amende de 110 millions d'euros, tandis que plusieurs sanctions nationales ont aussi été prononcées ou que des enquêtes sont en cours.

Facebook pourrait se voir infliger une amende de plusieurs millions d'euros par la Commission européenne, qui l'a accusé mardi de lui avoir fourni "des informations trompeuses" lors de son enquête en 2014 sur le rachat du service de messagerie WhatsApp.