Tout sur Waterland

Marc Coucke et le consortium financier autour du fonds d'investissement Waterland doivent verser 266 millions d'euros au géant pharmaceutique américain Perrigo dans le cadre de leur litige sur la reprise d'Omega Pharma en 2015, a appris l'agence Belga, confirmant une information révélée par L'Echo.

La procédure d'arbitrage entre Marc Coucke, le fonds d'investissement Waterland et le géant pharmaceutique américain Perrigo débutera lundi. Virtuellement et avec quelques mois de retard en raison de la pandémie, rapporte samedi L'Echo.

Le géant pharmaceutique, Perrigo, l'acquéreur d'Omega Pharma, exige au moins 1,9 milliard d'euros de la part de Marc Coucke et du fond Waterland, arguant d'une fraude dans la vente, rapportent les titres Mediahuis lundi. Marc Coucke risque en théorie toute sa fortune.

Le groupe pharmaceutique américain Perrigo, qui a racheté Omega Pharma, a récemment introduit une plainte contre Marc Coucke et le fonds d'investissement Waterland auprès du Cepani, le centre belge d'arbitrage et de médiation, rapportent mardi De Tijd et L'Echo.

Le groupe américain Perrigo, le repreneur d'Omega Pharma il y a près de 2 ans jour pour jour, va porter plainte contre les anciens propriétaires de l'entreprise belge spécialisée dans les médicaments en vente libre, dont Marc Coucke et la société d'investissements Waterland, ressort-il de ses résultats trimestriels.

groupe américain Perrigo, le repreneur d'Omega Pharma, va porter plainte contre les anciens propriétaires de l'entreprise belge, dont Marc Coucke et la société d'investissements Waterland, ressort-il de ses résultats trimestriels.

Le groupe pharmaceutique américain Perrigo, qui a racheté Omega Pharma en 2015, négocie actuellement avec le fonds d'investissement Waterland, ancien actionnaire d'Omega Pharma, les conditions d'un versement de 75 millions d'euros sur un compte bloqué et ce, alors que les performances en-deçà des attentes de la société belge pèsent sur les comptes du groupe américain. En l'absence d'accord, un juge pourrait être saisi de la question.