Tout sur Wall Street

La Bourse de New York, comme sur des montagnes russes depuis une semaine, repartait à la baisse mercredi à l'ouverture malgré les milliards mis sur la table pour aider les ménages et entreprises à faire face au coronavirus.

Face à la propagation implacable du coronavirus, un mouvement de panique a saisi les Bourses mondiales. Pour l'enrayer, l'hypothèse d'une fermeture pure et simple des marchés financiers commence à être évoquée, même si autorités et opérateurs rejettent pour l'instant cette idée.

Wall Street s'est envolée mardi, rebondissant nettement au lendemain de la plus lourde chute des indices new-yorkais depuis 2008 avec l'espoir de mesures de soutien économique aux États-Unis pour faire face à l'impact du coronavirus.

Les grandes Bourses asiatiques rebondissaient mardi, soulagées par la remontée des prix du pétrole après leur krach de la veille et par de nouveaux espoirs de mesures budgétaires des gouvernements pour soutenir l'économie mondiale vacillante à cause du coronavirus.

Wall Street a clôturé vendredi sur ses plus lourdes pertes hebdomadaires depuis octobre 2008, au pic de la crise financière mondiale, les investisseurs s'affolant de la propagation du coronavirus dans le monde et de ses conséquences économiques.

Le chiffre d'affaires de Twitter a dépassé pour la première fois le milliard de dollars lors du dernier trimestre 2019, grâce à une augmentation du nombre d'utilisateurs et des revenus publicitaires, a indiqué jeudi le réseau social. Il est ainsi en progression de 11% par rapport à celui de l'année précédente. "Nous avons franchi une nouvelle étape", s'est félicité son CEO Jack Dorsey.

L'action du constructeur automobile Tesla bondissait de plus de 15%, mardi matin, à l'ouverture de Wall Street, à plus de 900 dollars. Depuis le début de l'année, le titre de l'entreprise pilotée par le fantasque Elon Musk a plus que doublé de valeur, portant la capitalisation boursière de Tesla à plus de 160 milliards de dollars.

Le constructeur de véhicules électriques américain Tesla a dépassé pour la première fois mercredi le seuil symbolique de 100 milliards de dollars de capitalisation boursière, ce qui devrait rapporter 346 millions de dollars à son emblématique patron Elon Musk, selon les calculs de l'AFP.

Issu des flamboyantes années 1980 new-yorkaises (fric, show et sida), Keith Haring s'expose à Bozar. Retour sur une fulgurante histoire précocement terminée.

Nouveaux records, marché haussier le plus long de l'histoire : tout sourit à la Bourse en 2019. Dans les chiffres, on baigne en pleine euphorie comme à la fin des années 1990. Dans les faits, on en est très loin. Quantité de gestionnaires, de stratégistes et d'investisseurs continuent à se méfier des actions. Diagnostic d'un convalescent imaginaire.

WeWork, le géant des bureaux partagés qui a multiplié les déconvenues ces dernières semaines, a annoncé jeudi la suppression de quelque 2.400 emplois dans le monde, soit près de 20% de ses effectifs totaux (12.500 à fin juin).