Tout sur Visé

Le marché liégeois a indéniablement pris de la valeur durant la crise sanitaire, profitant de l'envie d'espace et de nature. Reste à voir comment il réagira suite aux inondations de cet été.

Il n'y a jamais eu autant d'appartements neufs à vendre dans la Cité ardente. L'amorce d'une nouvelle ère. Et les prix s'envolent (+ 7% en un an). Une bonne dynamique qui se reflète dans pratiquement toute la province, où l'offre est particulièrement conséquente.

Le chinois Huawei a perdu au troisième trimestre son titre de premier vendeur mondial de smartphones, tandis que son compatriote Xiaomi faisait son arrivée sur la troisième marche du podium, selon le bureau d'études Canalys.

Le charbonnage du Hasard, à Cheratte (Visé), est à vendre. Prix demandé pour les 40.000 m2 disponibles: 1,4 million d'euros. Les amateurs sont invités à remettre leur offre détaillée avant la fin du mois de septembre, ont annoncé les responsables de la ville et de la SPI, l'agence de développement économique de la province de Liège, à l'occasion du MIPIM, le salon des professionnels de l'immobilier.

Basée à Visé, la société Rigaux fête ses 120 ans. Depuis quatre générations, elle conçoit et fabrique du mobilier traditionnel liégeois, et désormais également contemporain, livré dans tout le pays et au-delà.

Après Meuse View et la Sky Peak à Liège, l'architecte liégeois Luc Spits vient de dévoiler son dernier geste architectural à Visé. The Canopy sera présenté pour la première fois au Mipim, le salon international de l'immobilier qui se déroulera à Cannes du 13 au 16 mars.

La Ville de Liège connaît la plus forte hausse des prix enregistrée par une ville wallonne ces dernières années. Ils ont augmenté de 12,5 % en quatre ans. A l'échelle de la province, on observe une grande stabilité en matière d'offre d'appartements neufs et une belle homogénéité des prix. Le district de Liège-Ouest est toutefois à suivre.

"Ils sont en train de brader le Brésil", a scandé mardi l'ex-président Luiz Inacio Lula da Silva, fustigeant la politique de privatisations lancée par le gouvernement actuel lors d'un discours enflammé devant le siège de la compagnie pétrolière d'État Petrobras.

Le Cercle de Wallonie crée une chaîne d'information sur l'Internet, dédiée à ses membres et à ses activités. Sans publicité, elle sera financée par le parrainage privé et ses programmes seront diffusés sur son site Web.