Tout sur Ville

En raison des mesures déjà prises, le virus pourrait ne plus être suffisamment répandu pour prouver l'efficacité du vaccin que nous sommes en train de tester, s'inquiète Bruno Holthof, l'homme qui a sauvé en 2003 les hôpitaux anversois de la débâcle.

Liège doit produire davantage de logements neufs pour suivre les prévisions démographiques. Un renouvellement et une diversification de l'offre doit notamment permettre de retenir les jeunes ménages, peu enclins à se satisfaire de la qualité de vie actuelle, échaudés par les prix élevés de l'immobilier et à la recherche de logements bien connectés. Un défi à trois bandes.

Une cinquantaine de plaques indiquant "Ne jetez rien, ici commence le lac" sont en cours de placement devant les avaloirs des rues et des places de Louvain-la-Neuve. Il s'agit d'une action menée conjointement par la ville d'Ottignies Louvain-la-Neuve et par l'Université catholique de Louvain (UCLouvain) pour sensibiliser le public aux risques de pollution du lac situé en contrebas de la cité universitaire. Celui-ci a été conçu pour récolter les eaux pluviales et servir de bassin d'orage avant que ses eaux continuent dans la Malaise, mais il constitue aussi un espace naturel de biodiversité à préserver.

Près de 15.000 logements supplémentaires sont attendus dans le centre de Liège d'ici 2035. Il va donc falloir accélérer la cadence. Si les principaux sites à redévelopper sont identifiés, un élément devrait encore bouleverser la donne : le tracé du tram liégeois qui redistribue la carte immobilière.

Le centre de Namur est actuellement un chantier à ciel ouvert. Les développements immobiliers s'y multiplient. De quoi lui redonner, à moyen terme, une certaine attractivité. Si la rénovation du bâti vieillissant de la corbeille reste est des principaux enjeux, la diversification de l'offre d'appartements neufs en est un autre. Objectif : répondre davantage à la demande.

Cette année, la capitale belge aura le privilège d'assurer le Grand Départ du Tour de France. Au-delà de la compétition sportive, les enjeux économiques liés à un tel événement sont considérables. Gros plan sur les coûts et, surtout, le retour sur investissement pour Bruxelles et sa région.

Vingt-six stagiaires ont entamé le 15 avril dernier une formation de 20 semaines afin de devenir ouvrier-voiriste pour la société Colas dans le but de satisfaire aux besoins du chantier du tram de Liège remporté par cette société liégeoise, a indiqué lundi Daniel Chatelain, responsable Construction chez Construform Liège.