Tout sur VDAB

Au nord du pays, la ministre de l'Emploi, Hilde Crevits (CD&V), compte bien remettre au travail les chômeurs de longue durée. Les personnes inactives depuis plus de deux ans devront effectuer des travaux d'intérêt général à partir de 2023, avec des sanctions en cas de refus. Les syndicats s'y opposent.

Le taux de chômage bruxellois est passé, en novembre 2021, sous la barre des 15%. Si le niveau reste beaucoup trop élevé, il n'en constitue pas moins un signe positif: il fut un temps où les ministres de l'Emploi successifs se demandaient comment ils pourraient faire pour passer sous les 20%.

Des dizaines de milliers d'offres d'emplois ne trouvent pas preneurs en Flandre, une réalité qui touche aussi, dans une moindre mesure, le sud du pays, mais cela n'empêche pas les employeurs de mettre toujours la barre aussi haut en matière de recrutement, selon une étude du VDAB, l'équivalent flamand du Forem et d'Actiris.

Des dizaines de milliers d'offres d'emplois ne trouvent pas preneurs en Flandre, une réalité qui touche aussi, dans une moindre mesure, le sud du pays, mais cela n'empêche pas les employeurs de mettre toujours la barre aussi haut en matière de recrutement, selon une étude du VDAB, l'équivalent flamand du Forem et d'Actiris.

Le secteur du métal, la confection des matériaux de construction, l'énergie, l'eau et le traitement des déchets sont les secteurs à plus forte croissance, et représentent ensemble la moité des offres d'emploi diffusées par les services de l'emploi en Flandre.

La ministre flamande de l'Emploi, Hilde Crevits, a lancé vendredi un plan d'actions pour accompagner vers un nouvel emploi les travailleurs qui seraient touchés ou risqueraient d'être touchés par une restructuration ou une faillite. Elle veut notamment permettre aux travailleurs d'une entreprise de faire un stage dans une autre entreprise et ainsi apprendre à connaître d'autres métiers.

Le nombre d'offres d'emploi arrivées en un mois en Flandre n'aura jamais été aussi élevé ces cinq dernières années qu'en mars dernier, a indiqué vendredi la ministre régionale de l'Emploi, Hilde Crevits. Ces douze derniers mois par contre, il y a eu nettement moins d'offres d'emploi que l'année d'avant, en raison de la crise sanitaire.

Nouveaux maux, nouveaux remèdes : pour la première fois de son histoire, l'Office flamand de l'emploi (VDAB) avait en septembre dernier adressé systématiquement à près de 120.000 personnes mises en chômage temporaire en raison de l'actuelle pandémie son offre en matière de formation, d'accompagnement et d'emplois temporaires.

Du 8 au 12 octobre, le Forem et le VDAB vont unir leurs forces pour encourager la mobilité interrégionale, à l'occasion de la semaine du "travail en Flandre", a indiqué vendredi l'organisme wallon de service à l'emploi qui a aidé plus de 27.000 Wallons à trouver un emploi en Flandre l'an dernier.

À défaut de mesures de la part des politiques, pas moins de 584.000 postes resteront vacants en 2030. C'est ce qu'il ressort de l'étude conjointe d'Agoria, du cabinet de consultance Roland Berger et des organismes publics régionaux de l'emploi. Au total, pas moins de 95 milliards d'euros risquent de passer sous le nez de l'économie belge d'ici 2030.

La difficulté de nombreuses entreprises à trouver du personnel pourrait s'accentuer à l'avenir. Selon une étude de la fédération de l'industrie technologique Agoria et d'autres services de l'emploi (VDAB, Actiris, Forem), les jobs vacants seront plus nombreux que les personnes disponibles sur le marché du travail à partir de 2021. Quelque 600.000 emplois resteront inoccupés en 2030 sans mesures adéquates, d'après ses conclusions. Agoria plaide pour davantage de formations et une immigration économique ciblée.

La Flandre comptait fin juin 184.194 demandeurs d'emploi, soit 16.840 ou 8,4% de moins qu'en juin 2017, a annoncé le ministre flamand de l'Emploi lundi, saluant "des records battus mois après mois sur le marché flamand de l'emploi".

"On a besoin de vous" adresse aux francophones le patron du VDAB, l'équivalent flamand du Forem ou d'Actiris, Fons Leroy, dans une interview accordée à La Dernière Heure samedi.