Tout sur Vassilios Skarlidis

Six mois après les élections, quatre PME sur 10 ressentent les effets du climat politique actuel sur leurs plans d'emploi, contre seulement un cinquième en juin dernier, selon le dernier baromètre de SD Worx publié samedi. Les intentions de recrutement restent cependant stables pour l'instant, relève le prestataire de services de ressources humaines. Environ un tiers des PME souhaite engager au cours du premier trimestre 2020.

Une PME belge sur 10 estime que le Brexit aura un impact sur ses plans de recrutement. Un peu moins de 6% prévoient une diminution de l'emploi domestique et 2% s'attendent à une augmentation, selon une enquête menée par SD Worx auprès de 940 entreprises. Globalement, les PME flamandes sont plus inquiètes que les wallonnes quant à l'impact de la sortie de Royaume-Uni de l'Union.

Le taux d'emploi structurel au sein des PME belges comptant jusqu'à 100 travailleurs a augmenté de 0,33% lors du deuxième trimestre de 2019, contre 0,17% à la même période l'année dernière, indique mardi le prestataire de services de ressources humaines SD Worx. En combinaison à la hausse déjà enregistrée lors du premier trimestre, l'emploi au sein des PME belges a progressé de plus de 20.000 postes.