Tout sur van de velde

Le fabricant belge de lingerie féminine Van de Velde, dont les principales marques sont MarieJo et Prima Donna, vient d'acquérir 87 % du distributeur britannique Rigby & Peller pour 9,2 millions d'euros.

Nos entreprises figurent au 4e rang des plus gros investisseurs étrangers en Tunisie. La "Révolution du Jasmin" pourrait-elle remettre en cause cette position privilégiée ?

Van de Velde (Marie-Jo) accuse KBC de l'avoir trompé dans l'affaire des CDO, des obligations adossées à des créances, qui ont valu de lourdes pertes financières au fabricant de lingerie. La clôture des débats était prévue aujourd'hui : à cause d'un conflit d'intérêts, tout doit être recommencé.

Le spécialiste belge de la lingerie de luxe s'offre 35,1 % supplémentaires du capital de la chaîne américaine de magasins de lingerie multimarques Intimacy, moyennant 13,5 millions de dollars. Le solde, soit 15 %, reste entre les mains des Nethero, qui continuent à gérer la société dans le cadre des orientations définies par le conseil d'administration.