Tout sur Unizo

Plus de quarante pour cent des employés, qui doivent rester confinés à cause d'une infection par le coronavirus au sein de leur entourage mais qui sont aptes au travail, remettent à leur employeur un certificat médical alors qu'ils sont censés rendre un certificat de quarantaine, révèle lundi une enquête de l'organisation flamande des indépendants Unizo. En présentant un certificat médical, les employés bénéficient de l'intégralité de leur salaire contre 70% de leurs revenus s'ils remettent un certificat de quarantaine.

L'organisation flamande des indépendants plaide une nouvelle fois lundi pour un assouplissement des règles de quarantaine, un message également véhiculé vendredi dernier par la Fédération des entreprises de Belgique (FEB). "On ne peut plus attendre", avance Danny Van Assche, administrateur délégué de l'Unizo. Outre la problématique de l'absentéisme, les règles de quarantaine pèsent sur le chiffre d'affaires dans le commerce et l'horeca, selon l'organisation.

Les indépendants du secteur du prêt-à-porter nourrissent des attentes modérées quant aux soldes d'hiver, qui auront lieu du 3 au 31 janvier, ressort-il d'une enquête menée par la fédération flamande Mode Unie, filiale sectorielle d'Unizo, auprès de 188 commerces et communiquée mercredi.

Unizo, qui défend les intérêts des indépendants flamands, a salué vendredi l'accord intervenu jeudi soir au sein du gouvernement flamand pour réduire les émissions de CO2 au nord du pays.

L'Union des classes moyennes (UCM) demande au gouvernement jeudi, à la veille du Comité de concertation, de prolonger jusque décembre le chômage temporaire et le droit passerelle, alors que "des indépendants et chefs de PME souffrent encore des restrictions liées au coronavirus". Cette requête rejoint celle, similaire et formulée mardi, de l'union des entrepreneurs flamands Unizo et de la fédération technologique Agoria.

L'union des entrepreneurs flamands Unizo a plaidé mardi, à trois jours du prochain Comité de concertation, pour la prolongation durant encore un trimestre des mesures de soutien aux entreprises telles que le chômage temporaire ou le droit passerelle pour les indépendants qui comptent encore au moins 40% de perte de chiffre d'affaires. Ces mesures sont prévues jusqu'au 30 septembre et le gouvernement n'a pas encore tranché la question. La fédération technologique a, dans la foulée, plaidé dans le même sens.

Pierre-Yves Dermagne, ministre fédéral de l'Emploi, a organisé la première édition de la conférence interfédérale annuelle sur l'emploi. L'objectif de cette conférence est de réfléchir, avec les partenaires sociaux et les autres parties prenantes, aux réformes du marché du travail afin d'atteindre un taux d'emploi de 80% à l'horizon 2030.

Le secteur horeca, très fortement touché par les deuxième et troisième vagues de la pandémie de coronavirus, devra payer de quatre à cinq mois de droits d'auteur en moins, annonce mardi la société de gestion des droits d'auteur Sabam. Un accord en ce sens a en effet pu être dégagé avec l'Union des classes moyennes (UCM) et l'organisation d'indépendants flamands Unizo à la fin de la semaine dernière.

Alors que les fédérations d'entreprises rencontraient mardi à 16h00 le Premier ministre, Alexander De Croo, et le ministre de l'Emploi, Pierre-Yves Dermagne, à propos du respect du télétravail face à l'augmentation du nombre de foyers épidémiques sur les lieux de travail, le patron de la FEB Pieter Timmermans ne voyait à son arrivée rue de la Loi "aucun problème" avec cette mesure.

Un cinquième (20,4%) des travailleurs indépendants et plus d'un tiers (36,4%) des PME en Flandre sont confrontés à de graves problèmes financiers un an après le début de la crise du coronavirus, conclut vendredi une étude menée par l'organisation patronale Unizo et le bureau d'informations commerciales Graydon auprès d'entreprises comptant jusqu'à 50 employés. Ces chiffres sont similaires à Bruxelles, avec 19,5% des indépendants et 36,6% des PME en grande difficulté financière.

Les organisations patronales souhaitent mettre en place, avec l'aide du gouvernement fédéral, un point de contact unique afin d'encourager la diversité dans les entreprises, ont-elles annoncé lundi, à l'issue d'une rencontre avec la secrétaire d'État à l'Égalité des genres, à l'Égalité des chances et à la Diversité, Sarah Schlitz.

Les soldes d'hiver, qui ont été prolongés jusqu'au 15 février, sont tout sauf un succès, écrit le journal De Zondag sur base d'un sondage réalisé par les organisations d'indépendants flamandes Mode Unie et Unizo auprès de 325 détaillants d'articles d'habillement.

Les organisations patronales flamandes Unizo et Voka ne sont pas satisfaites de la non-prolongation du moratoire sur les faillites, qui expire ce week-end, indiquent-elles vendredi. Elles ne comprennent pas pourquoi le mécanisme a été prolongé lors du deuxième confinement, et plus maintenant "alors que la situation n'a pas changé du tout". L'Unizo réclame une prolongation du moratoire jusqu'à ce que les entreprises soient autorisées à rouvrir.

Les commerçants sont satisfaits de la décision à venir de prolonger cette année de deux semaines les soldes d'hiver. Le gouvernement fédéral soutient une proposition de loi en ce sens, ce qui réjouit Comeos et Mode Unie.