Tout sur Université de Namur

Les cinq universités francophones mettent leurs forces en commun dans un domaine technologique de pointe : l'intelligence artificielle (IA). C'est un fait trop méconnu : nos universités regorgent de spécialistes dans ce domaine. S'ils sont nombreux (on parle d'environ 600 chercheurs), ils ne bénéficient pas d'une grande visibilité et travaillent encore trop souvent dans leur coin.

L'écosystème numérique namurois comptera un nouvel élément le 1er décembre. Trakk, le hub créatif local, prendra son véritable départ en s'installant dans un nouveau bâtiment qui doit faire office de lieu de rassemblement pour une communauté avide d'innovations. Start-up, "fablab" et coworking sont au programme. Un espace qui se veut novateur à l'échelle wallonne.

L'UCM et l'Université de Namur ont dévoilé jeudi les conclusions d'une enquête visant à déterminer l'intention de croître des travailleurs indépendants en Wallonie et à Bruxelles. Quarante pourcents d'entre eux envisagent d'employer au moins trois personnes dans les trois années à venir.

Salle de sport, de détente, sanitaires privés... Les kots ont bien changé depuis quelques années. Fruits de partenariats avec les universités ou d'initiatives de sociétés immobilières, des "kots de luxe" ont vu le jour dans les principales villes universitaires francophones du pays. Elles attirent des étudiants en recherche de confort. En parallèle, les kots à bas prix mis à disposition par les universités elles-mêmes partent comme des petits pains, en raison de leur loyer modéré mais aussi de leur proximité des campus.