Tout sur Union

Le plan de relance européen post-coronavirus, adopté au forceps par les Vingt-Sept, et le budget pluriannuel de l'Union auquel il s'adosse ont de redoutables obstacles à surmonter avant d'être mis en oeuvre.

De nouvelles règles européennes régissant le système de réception par type et de surveillance du marché des véhicules à moteur entrent en vigueur mardi. L'Europe pourra entre autres elle-même jouer un plus grand rôle, désormais, dans la supervision de la mise sur le marché de nouveaux modèles de voitures et autres, et dans la surveillance des voitures déjà en circulation.

En juillet 2012, au plus fort de la crise de la zone euro, le président de la BCE Mario Draghi avait sorti sa phrase miracle qui avait apaisé les marchés : la Banque centrale européenne (BCE) " fera tout ce qu'il faut pour sauver l'euro ".

L'Union professionnelle du secteur immobilier (UPSI) demande à ses membres qui louent directement leurs biens immobiliers à usage commercial de renoncer à la moitié des loyers fixes dus par les locataires qui sont en difficulté financière. L'UPSI lance cette directive pour les mois d'avril et mai, tant que les mesures de confinement prises pour endiguer la propagation du coronavirus restent d'application.

La pénurie de main-d'oeuvre qualifiée constitue désormais le premier frein à la compétitivité des entreprises, selon les dirigeants d'entreprises wallonnes, sondés dans le cadre du point conjoncturel de l'UWE. De façon générale, le ralentissement économique se poursuit, observe l'organisation patronale. "Nous sommes encore loin d'une récession, mais beaucoup de clignotants sont déjà à l'orange", avertit-elle.

Une PME belge sur 10 estime que le Brexit aura un impact sur ses plans de recrutement. Un peu moins de 6% prévoient une diminution de l'emploi domestique et 2% s'attendent à une augmentation, selon une enquête menée par SD Worx auprès de 940 entreprises. Globalement, les PME flamandes sont plus inquiètes que les wallonnes quant à l'impact de la sortie de Royaume-Uni de l'Union.

Aval des autorités nord-irlandaises, douanes, TVA, future relation commerciale... Voici les principaux points qui ont fait l'objet jeudi d'un accord entre Londres et Bruxelles, principalement sur l'Irlande du Nord, et qui modifient l'accord de retrait précédent rejeté par le parlement britannique à trois reprises.

Bruxelles a infligé lundi une amende de 12,5 millions d'euros à l'américain Nike pour avoir limité les ventes transfrontalières en Europe de produits dérivés, comme les maillots ou écharpes aux couleurs d'une équipe de foot.