Tout sur UE

Le ministre néerlandais des Finances Wopke Hoekstra a jugé mercredi que la création de "coronabonds", des euro-obligations, créerait davantage de problèmes que de solutions pour relancer l'économie sur le long terme une fois la crise de nouveau coronavirus passée.

Le taux de chômage était de 7,3% en février dans la zone euro, un mois avant le début des mesures de confinement liées au coronavirus. Ce taux était en baisse par rapport à février 2019 (7,8%), indique mercredi Eurostat, l'office européen des statistiques. Il s'agit du taux le plus faible enregistré dans la zone euro depuis mars 2008.

Le constat est affligeant. Ce jeudi 26 mars 2020, en pleine crise sanitaire, les dirigeants européens ne sont pas parvenus à s'entendre sur une réponse budgétaire commune à la pandémie de Covid-19 qui ravage le continent. Du coup, ils se sont donnés 15 jours...

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a annoncé vendredi la suspension des règles de discipline budgétaire de l'UE, une mesure inédite qui permettra aux Etats membres de dépenser autant que nécessaire pour lutter contre les conséquences économiques du coronavirus.

La croissance de l'économie belge pourrait tomber de 1,4% en 2019 à 0,4% en 2020 en raison essentiellement de la crise du coronavirus, mais il faut s'attendre à pire, ressort-il de prévisions du Bureau du Plan, publiées vendredi, sur des hypothèses macroéconomiques finalisées le 11 mars dernier.

Les aéroports européens demandent à la Commission européenne et aux autorités nationales de l'aide pour faire face à la crise provoquée par la pandémie du nouveau coronavirus. Les aéroports devraient perdre, selon les estimations, plus de 100 millions de passagers et deux milliards d'euros de revenus. Et la situation ne fait que s'empirer, s'alarme ACI Europe, association professionnelle qui regroupe les aéroports européens.

La présidente de la Banque centrale européenne (BCE), Christine Lagarde, craindrait une nouvelle crise financière si les gouvernements ne prennent pas de mesures pour freiner la propagation du nouveau coronavirus, a-t-elle déclaré mardi lors d'une vidéoconférence avec les dirigeants des 27 pays de l'UE.

Le gouvernement britannique a menacé jeudi de claquer la porte dès juin des négociations post-Brexit avec l'Union européenne faute de progrès rapides, excluant l'alignement sur les règles communautaires réclamé par Bruxelles en échange d'un accord de libre-échange avantageux.