Tout sur UCLouvain

Les logements des universités remplis depuis plusieurs mois, le privé à la rescousse

Alors que les écoliers ont repris le chemin de leur classe et que leurs parents sont retournés devant leur bureau depuis belle lurette, les étudiants eux ne voient leurs vacances s'achever que ce lundi, jour de la reprise des cours à l'université. Pour trouver un logement, ils ont dû s'y prendre tôt: les résidences proposées par les universités sont très vite remplies, certaines depuis le mois d'avril! Les koteurs peuvent néanmoins se tourner vers le privé, devant dès lors piocher davantage dans leur portefeuille.

Les logements des universités remplis depuis plusieurs mois, le privé à la rescousse

Même si les températures vont repartir à la hausse, l'été touche doucement à sa fin. Alors que les écoliers s'affairent à la préparation de leur cartable pour la rentrée qui ne va plus tarder, les étudiants ont, eux, encore les doigts de pieds en éventail ou le nez dans les syllabus. Pour trouver un logement, il faut toutefois s'y prendre tôt: les résidences proposées par les universités sont très vite remplies, certaines depuis le mois d'avril! Les koteurs peuvent néanmoins se tourner vers le privé, devant dès lors piocher davantage dans leur portefeuille.

Plus on exporte, moins il y a de clandestins!

Et si nous observions les choses depuis un autre point de vue ? Les économistes Fabio Mariani et Luca Pensieroso (UCLouvain) ont tenté l'exercice à propos d'un sujet sensible : l'immigration clandestine. Habituellement, les politiques visant à endiguer cette immigration se focalisent sur l'offre, en intensifiant les contrôles aux frontières, les rapatriements forcés, etc. Les deux économistes ont choisi de partir plutôt de la demande d'immigration illégale par les entreprises et les ménages des pays de destination.

Emploi: une vaine bataille de chiffres

Les chiffres de création d'emplois suscitent à chaque fois le débat. Certains les trouvent formidables, d'autres insuffisants, d'autres encore estiment que la quantité d'emplois masque en réalité leur piètre qualité.

"La politique de ce gouvernement aura été une catastrophe sociale"

"La politique de ce gouvernement aura été une catastrophe sociale et un échec économique. Rappelons qu'en outre une personne sur cinq est en risque de pauvreté. Ce n'est pas une fake news mais du fact-checking monsieur Michel", clame lundi dans un communiqué Robert Vertenueil, le président de la FGTB.