Tout sur UBT

Beaucoup de chauffeurs de transports en commun, de camions ou des services de courrier n'ont pas la possibilité d'aller aux toilettes quand c'est nécessaire, par manque de temps ou d'infrastructures, fustige lundi l'Union belge du Transport (UBT). Le syndicat socialiste interpellera mardi le ministre de la Mobilité François Bellot à ce sujet, à l'occasion de la Journée mondiale des toilettes.

Le syndicat socialiste UBT-FGTB a annoncé mercredi le dépôt d'un préavis de grève dans le secteur transport de marchandises et logistique en raison d'une "impasse totale" au sujet de la classification des fonctions et des possibles augmentations salariales qui l'accompagneraient. De son côté, la fédération sectorielle Febetra parle d'exigences syndicales "irréalistes", avec des augmentations de salaires de 33 à 35%.

Le syndicat socialiste BTB, le pendant flamand de l'UBT, s'en prend vendredi au souhait du président du bagagiste Aviapartner Laurent Levaux de lutter contre les grèves sauvages. Un arrêt de travail spontané a entraîné l'annulation de centaines de vols à Brussels Airport cette semaine.

Une centaine de militants de l'Union belge du Transport (UBT) ont protesté lundi devant le siège de la Fédération royale belge des Transporteurs et des Prestataires de services logistiques (Febetra) à Bruxelles. Le syndicat socialiste demande à la fédération patronale de rappeler à la Fédération des entreprises de Belgique (FEB) que ses positions en matière de fin de carrière, de métiers pénibles et de pensions sont "totalement inacceptables".

"Deliveroo doit désormais adapter sa politique", réagit mercredi le syndicat socialiste (UBT), après l'annonce de la décision rendue début mars par la Commission administrative de règlement de la relation de travail (CRT). Celle-ci a considéré que la relation de travail entre un livreur et l'entreprise ne pouvait pas être qualifiée de travail indépendant, les modalités proposées correspondant à une relation de travail salarié.

Le recours aux camionnettes pour livrer des colis ou transporter des marchandises augmente en Belgique alors que ces véhicules échappent au prélèvement kilométrique et que leurs conducteurs ne doivent pas respecter un temps de conduite journalier, dénonce l'Union belge du Transport (UBT), le syndicat du transport lié à la FGTB. "Il s'agit d'une forme de concurrence déloyale" pour les chauffeurs poids lourds, déplore l'organisation.