Tout sur Uber

Rudi Vervoort, le ministre- président de la Région de Bruxelles-Capitale, a déposé auprès de ses partenaires de gouvernement son très attendu plan taxi.

En réaffirmant l'interdiction aux chauffeurs Uber d'utiliser leur smarpthone pour prendre des courses, la Région bruxelloise ne fait qu'appliquer un arrêt de la cour d'appel rendu en janvier. Mais elle relance les tensions entre taxis et Uber. Tout en assurant préparer une réglementation qui permette à chacun d'enfin coexister.

Les chauffeurs UBER ne sont pas contents et ils l'ont montré en manifestant devant le cabinet de Rudi Vervoort, le ministre président de la Région bruxelloise. Il faut dire que ce dernier a interdit, depuis ce lundi, à ces chauffeurs, d'utiliser leur smartphone pour accepter des courses. Or, comme vous le savez, ces chauffeurs indépendants fonctionnent exclusivement via une application sur smartphone.

Si la décision d'appliquer strictement la règlementation encadrant la location de véhicule avec chauffeur s'explique. On comprend mal pourquoi, après 5 années d'immobilisme, la Région bruxelloise en vient à le faire et n'a toujours fait accoucher son "Plan taxi"...

Les livraisons de repas, de courses mais aussi d'alcool explosent dans nombre de pays face aux restrictions de déplacements et aux fermetures de restaurants pour cause de pandémie, les plateformes spécialisées ayant enregistré des milliards de commandes en 2020.

La victoire d'Uber en Californie sur le statut des chauffeurs renforce son modèle économique - non rentable jusqu'à présent - mais établit un précédent préoccupant pour les dizaines de millions de personnes non salariées aux Etats-Unis.

L'économie de partage, dite disruptive, était super-tendance avant le coronavirus. Appelée également "de plateforme", cette économie se fonde sur la rationalisation des coûts. Contrairement aux babyboomers, les générations Y et Z attachent moins d'importance à la propriété qu'à l'usage.

L'avocat d'Uber BV, Me Etienne Kairis, a contesté, mercredi matin, devant le tribunal de commerce de Bruxelles, le fait qu'Uber violait la législation bruxelloise en matière de transports rémunérés de personnes. Selon lui, le terme "chauffeur Uber" est impropre car Uber n'est qu'un intermédiaire dans le secteur du transport urbain. Dans ce dossier, une vingtaine de chauffeurs de taxis ainsi que la Fédération belge des taxis (Febet) ont lancé une action en cessation contre Uber BV et une dizaine de chauffeurs collaborant avec cette plateforme.

La taxation de l'économie numérique est un sujet complexe. En effet, tout le monde s'accorde à dire que l'économie numérique en tant que telle n'existe pas. On assiste toutefois à une digitalisation poussée de la société et des tendances claires se dessinent. Airbnb n'exploite pas de B&B, Uber ne possède pas de taxis, ... et pourtant, ces entreprises pèsent des milliards de dollars dans le monde entier. Dès lors, la question se pose de savoir comment taxer ces entreprises. C'est ce thème qu'a analysé la Fédération des entreprises de Belgique (FEB) dans son magazine REFLECT.

Quatre anciens chauffeurs Uber ont été condamnés jeudi au Danemark à de fortes amendes, après que le pays scandinave eut déclaré illégale l'activité de véhicules de tourisme avec chauffeurs (VTC) sur son territoire, une jurisprudence qui pourrait frapper des centaines d'autres conducteurs.

Le gouvernement japonais a convié mercredi plusieurs grandes compagnies, dont les géants américains Uber et Boeing ou encore l'avionneur européen Airbus, pour plancher sur le développement des voitures volantes. Mais les projets présentés à l'occasion de cette réunion au ministère montrent que ce rêve n'est toutefois pas pour demain.

La licence de Uber à Londres a été prolongée mardi de 15 mois par le tribunal londonien de Westminster, qui examinait l'appel introduit par la société contre une décision de l'autorité des transports de Londres (TfL) de la lui supprimer.

Le géant japonais Toyota a annoncé mercredi dernier un investissement de 1 milliard de dollars dans Grab, spécialiste des voitures de tourisme avec chauffeur en Asie du Sud-Est, renforçant ainsi sa présence dans les services face à un marché automobile en pleine mutation technologique.