Tout sur UAW

Devant l'immense usine d'assemblage de General Motors à Détroit, à l'entame de leur deuxième semaine de grève, des salariés se montrent déterminés à poursuivre leur lutte et se réjouissaient dimanche du soutien de figures comme Elizabeth Warren, la candidate à la primaire démocrate pour la présidentielle.

Les usines américaines de General Motors (GM) étaient toujours à l'arrêt vendredi matin mais il y avait des "progrès" dans les négociations salariales avec le syndicat UAW, à l'origine de cette grève inédite, a-t-on appris de source syndicale.