Tout sur Trevi

L'immobilier belge retrouve quelque peu la raison. Si les prix continuent d'augmenter, que la demande reste élevée et que l'offre de logements fait toujours défaut, la période déraisonnée de hausses de prix de certains biens semble toucher à sa fin. Une croissance de 5% est tout de même attendue en 2021.

Le marché immobilier belge est resté particulièrement dynamique ces derniers mois avec un nombre élevé de transactions. Il profite pleinement d'un contexte de taux bas, une situation qui perdurera jusqu'à la fin 2018. La hausse des prix des maisons et des appartements ne devrait, quant à elle, pas dépasser l'inflation en 2017. Comme l'an dernier. Un élément auquel il faudra s'habituer à l'avenir.

Bruxelles a connu un bouleversement de sa fiscalité immobilière en janvier dernier. Le mécanisme du bonus logement a été remplacé par un système d'abattement des droits d'enregistrement.

Il n'y a pratiquement plus que des appartements qui sortent de terre aujourd'hui en Belgique. Les évolutions sociétales, l'éclatement du modèle familial traditionnel et le coût des logements vont bouleverser d'ici peu les habitudes des promoteurs. Une petite révolution attend le monde de l'immobilier. Découverte de l'appartement du futur.

Le patron de Trevi déconseille d'acheter dans une copropriété d'investisseurs, car les appartements seront libérés la plupart du temps avec des finitions similaires. Difficile de se distinguer face aux locataires éventuels... Et ce n'est qu'un conseil parmi d'autres.