Tout sur Travail

"Prenez rendez-vous avec vous-même", tel est le slogan de la nouvelle campagne de sensibilisation à la santé mentale au travail, lancée lundi par les autorités fédérales. Selon des données de l'Inami, le nombre de Belges souffrant de burn-out ou de dépression a augmenté d'environ 10 % par an au cours des quatre dernières années.

Recruter des employés est devenu une tâche difficile aux Etats-Unis alors que les travailleurs américains font la fine bouche, rechignent à accepter n'importe quel poste et démissionnent à tour de bras, ce qui fait flamber les salaires et risque de ralentir la croissance.

Se lever chaque matin, s'habiller et aller travailler pour ne pas gagner beaucoup plus que les allocations de chômage, avouez que ce n'est pas vraiment motivant.

La fédération des entreprises de Belgique (FEB) regrette "que les syndicats aient décidé d'entraver la difficile relance économique, de compromettre la compétitivité de notre économie et par conséquent de mettre à mal l'emploi", exprime-t-elle dans un communiqué lundi. "Convaincue" de ne pas être la seule à juger la journée d'actions nationale décrétée par la CCS et la FGTB "irresponsable", elle lance le #jetravailleaujourdhui.

Seuls 43% des entreprises belges disposent d'une politique préventive concernant le bien-être physique et mental sur le lieu de travail, selon une enquête du spécialiste RH Acerta, de HR Square et de la Vrije Universiteit Brussel (VUB) menée fin janvier et publiée mercredi.

L'économie américaine a perdu des emplois en décembre, pour la première fois depuis le mois d'avril, touchée de plein fouet par la recrudescence des cas de Covid-19 et les mesures de restriction de l'activité, a annoncé vendredi le département du Travail.

En octobre, les heures de travail prestées en Belgique ont diminué de 12% par rapport au mois d'octobre 2019, indique mardi le Baromètre Partena Professional. Ce chiffre s'explique en grande partie par les mesures de confinement. Le chômage temporaire est passé de 4,9% en septembre à 6,1% en octobre.

Les généralistes sont surchargés, mais les médecins du travail ne peuvent toujours pas envoyer directement les travailleurs se faire tester. Ils sont essentiels au marché du travail et jouent un rôle clé pour éviter un nouveau confinement, mais ont-ils toutes les armes en main pour affronter le virus?