Tout sur Traitements

Le géant pharmaceutique français a dépensé 2,7 milliards d'euros pour l'acquisition de Translate Bio, une firme américaine spécialisée dans cette technologie devenue connue avec les vaccins contre la covid. Sanofi ne mise pas que sur l'ARN messager contre le Covid-19. Il développe un autre vaccin avec le britannique GSK, basé sur la technologie de la protéine recombinante.

Si vous aimez, comme les journalistes de Trends-Tendances, décrypter l'actualité et tenter de lui donner un peu de sens, avouez que nous sommes gâtés.

La biotech américaine a annoncé lundi de très bons résultats préliminaires concernant l'efficacité de son candidat vaccin contre le Covid-19. Son CEO, Stéphane Bancel, revient sur cette "prouesse technologique" qui devrait permettre à la biotech de "débuter la vaccination dès la fin de l'année aux Etats-Unis et en janvier en Europe".

Levées de fonds, création de filiales, possible entrée en Bourse... La société wallonne spécialisée en "bioprocessing" est sur tous les fronts, en cette période de crise. Celle qui espère produire à Jumet des vaccins contre le Covid-19 entend bien se donner les moyens de ses ambitions.

C'est une compétition planétaire, rapide comme aucune autre: dans la course au vaccin contre le Covid-19, l'essentiel n'est pas de participer mais d'être le premier car les enjeux financiers sont énormes. Mais attention aux effets d'annonce, aux espoirs déçus et aux problèmes de sécurité.

Le Forem publie des dizaines d'offres d'emploi pour des emplois liés à la crise du coronavirus, dont pour des profils de techniciens dans les laboratoires de testing, confirme le porte-parole du Forem, Thierry Ney dans les titres Sudpresse mardi. Une trentaine de postes sont aussi à pourvoir chez Novasep qui travaille avec AstraZeneca en vue de produire le vaccin contre le Covid-19.