Tout sur trace

Après avoir fait le ménage au sein de la société d'intérim Trace, le ministre wallon de l'Emploi transférera-t-il ses activités au secteur privé ? C'est le souhait du MR wallon : "Il n'y a plus de raison que la Région wallonne détienne une société qui organise les activités intérimaires alors qu'il y a beaucoup d'autres opérateurs sur le marché."

Un emprunt de 2,7 millions d'euros, effectué au nom de la société d'intérim Trace dans une agence ING de Paliseul, suscite de nombreuses interrogations. Ajoutée à un déficit cumulé de 2,5 millions d'euros pour 2009 et 2010, cette affaire a entraîné la révocation du conseil d'administration.