Tout sur Tom Aerden

Une activité qui tourne à merveille, une entreprise qui affiche de beaux résultats, des clients satisfaits, etc. voilà pour beaucoup d'entre nous des facteurs bien reconnaissables. Qu'il s'agisse de dirigeants de multinationales, de gérants de PME ou d'indépendants - tous sont guidés par une même passion de voir leur rêve se réaliser : bâtir une entreprise performante. A moins qu'ils n'aient d'autres rêves ? SAP s'est mis en quête du rêve absolu des entreprises belges.

La digitalisation des activités mais aussi les modèles business disruptifs que l'on voit apparaître aujourd'hui, sont un nouveau défi pour les entreprises. Mais il faut parler aussi de l' hyperconscious customer', un client devenu de plus en plus exigeant et de plus en plus communicatif sur ses expériences. Pour y faire face, les départements marketing et ventes seront interpellés les premiers puisqu'ils assurent la majeure partie des contacts avec le client. Qu'est-ce que l'avenir leur réserve? Nous avons soumis la question à un panel constitué de Tom Aerden (SAP), d'Anouck Decock (TheValueChain) et de Shalini Mitha (Hybris).

La technologie numérique, les médias sociaux et les consommateurs qui ont des exigences de plus en plus fortes: les collaborateurs du département marketing naviguent dans des eaux tumultueuses. Il n'est pas seulement question d'attirer l'attention du bon client sur la bonne offre au bon moment, mais d'offrir à tout moment un service impeccable au client, quelle que soit sa question ou son attente. " Le défi est d'amener toute l'entreprise au service du client. Ce qui caractérise chaque contact avec le client, l'expérience que vit le client, c'est cela qui compte aujourd'hui ", déclare Tom Aerden, directeur marketing de SAP Belux.