Tout sur titre au porteur

Le précompte mobilier sur les bons d'Etat belges (15 %, au lieu de 21 % pour les autres investissements du même type), constitue une entrave à la libre circulation des capitaux, dénonce le Conseil d'Etat. Une vision que, d'évidence, ne partage pas le ministre des Finances.