Tout sur Tilleur

La direction du groupe Liberty Steel a annoncé, lundi, à l'occasion d'un conseil d'entreprise extraordinaire, qu'elle allait devoir se séparer de 153 travailleurs (sur un peu plus de 700) afin de sauver l'outil sidérurgique et d'éviter la faillite, a confirmé une source syndicale à Belga.

Les organisations syndicales d'Arcelor Mittal ont rencontré lundi après-midi une délégation de Liberty House, acquéreur privilégié des deux lignes de galvanisation situées à Flémalle ainsi que du Fer Blanc (Tilleur). Cette dernière a assuré aux représentants des travailleurs le maintien de l'emploi dans le bassin liégeois ainsi que l'investissement de quelque 22 millions d'euros.

Au moins deux candidats seraient intéressés par la reprise des outils liégeois qu'ArcelorMittal doit céder dans le cadre du rachat du sidérurgiste italien Ileva, écrivent mercredi les quotidiens Le Soir et Sudpresse. Le géant de l'acier l'aurait confirmé aux syndicats lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire, mardi.