Tout sur Thunder Power

La start-up chinoise, qui veut vendre de petites voitures électriques à Gosselies, n'a jamais produit de véhicules. L'investissement s'avère à haut risque pour la Région wallonne, qui estime avoir pris ses précautions pour les 50 millions d'euros qu'elle veut placer dans le projet.

Nouvelles connexions et installation d'Alibaba à Liege Airport, voitures électriques à Gosselies, partenariats technologiques à Louvain-la-Neuve... Les Chinois multiplient les investissements en Wallonie ces derniers mois. Faut-il s'en inquiéter ?

Thunder Power et la Sogepa ont signé officiellement vendredi, en présence du ministre wallon de l'Économie, Pierre-Yves Jeholet, l'accord qui verra le constructeur automobile chinois produire dès la fin 2020 une voiture électrique sur l'ancien site de Caterpillar à Gosselies (Charleroi). Quelque 350 emplois vont être créés dans un premier temps.

L'entreprise chinoise Thunder Power, spécialisée dans la production de voitures électriques, pourrait, dès le début de la phase industrielle de son projet prévu en 2020, occuper près de 650 travailleurs sur l'ancien site de Caterpillar à Gosselies, ce qui correspond à une capacité de production d'environ 15.000 véhicules par an, a indiqué mardi le ministre wallon de l'Economie, Pierre-Yves Jeholet (MR).