Tout sur Thomas Cook Retail Belgium

Hillman Travel, la société qui a repris une partie de Thomas Cook en 2019, dépose le bilan de ses magasins belges. En raison de la crise du coronavirus et de problèmes d'assurance, elle n'a vendu aucun voyage dans son réseau de magasins. La famille Bergmann évoque une perte de plusieurs centaines de milliers d'euros, mais il n'y a pas de clients lésés.

Un accord a été conclu à propos des salaires et des conditions de travail concernant les anciens travailleurs de Thomas Cook réembauchés normalement à partir de lundi dans une soixantaine d'agences Neckermann, ont confirmé samedi le repreneur, le voyagiste espagnol Wamos, et les syndicats.

Les curateurs désignés pour gérer la faillite de Thomas Cook Retail Belgium mènent des pourparlers depuis mardi matin pour sauver, peut-être partiellement, la société, a-t-on appris de sources syndicales. Les curateurs n'ont pas souhaité faire de commentaires mais la presse et le personnel seront informés à ce propos dès mercredi, ont-ils annoncé.

Les 501 employés de Thomas Cook Retail Belgium ont dû encaisser le coup après l'annonce de la faillite par la direction. "Un silence de mort s'est abattu sur le personnel", a déclaré Patrick Van Holderbeke, du syndicat ACV (pendant flamand de la CSC). La requête en faillite sera déposée lundi soir au tribunal de l'entreprise de Gand.

"Aucune solution n'a été trouvée pour relancer Thomas Cook Retail Belgium et sauver ses quelque 500 employés. Ce sera donc la faillite", a-t-il été annoncé lundi lors d'un conseil d'entreprise au siège du voyagiste à Zwijnaarde. Des propos relayés à l'agence Belga par une source syndicale.