Tout sur Thomas Cook Belgique

Le vendredi 20 septembre, soit deux jours avant la faillite de la société mère britannique, le management de Thomas Cook Belgique a adapté ses statuts au nouveau code des sociétés, qui limite la responsabilité des administrateurs. Auparavant, le montant que les administrateurs devaient débourser en cas d'erreurs commises n'était pas limité. Il existe désormais un plafond de 12 millions d'euros, en fonction de la taille de l'entreprise, rapportent De Standaard, Het Nieuwsblad, Gazet van Antwerpen et Het Belang van Limburg.

Le tribunal de l'entreprise de Gand a déclaré Thomas Cook Retail Belgium en faillite mardi matin. Lundi, les responsables de la société qui emploie quelque 500 personnes, essentiellement actives dans les 90 agences de voyages du groupe, avaient fait savoir qu'ils n'étaient pas parvenus à rassembler les fonds nécessaires (5 millions d'euros) au redémarrage des activités.

Une série d'agences de voyage du tour-opérateur Thomas Cook Belgique sont restées fermées mardi. Il s'agit de petites boutiques ne disposant pas de suffisamment de personnel pour répondre aux questions des clients. La présence a été renforcée dans les plus grandes agences. "La moitié des agences sont fermées", selon l'évaluation de Els De Coster du syndicat libéral. Les syndicats ont en outre invité les travailleurs à se rendre à Zwijnaarde où doit se tenir un conseil d'entreprise à 15h00.

Tous les voyages qui ont été réservés en Belgique sont annulés. Chaque client doit introduire en ligne un dossier de réclamation au Fonds de Garantie Voyages (GFG). Celui-ci procédera au remboursement, a fait savoir jeudi le GFG à l'issue d'une concertation avec les curateurs des sociétés de Thomas Cook en faillite.

Les clients de Thomas Cook qui ont réservé des vacances sous forme de package ne pourront toujours pas partir jeudi. Le fonds de garantie des voyages avait déjà communiqué hier soir que les voyageurs ne pourraient pas se rendre en vacances aujourd'hui.

Le tour-opérateur Thomas Cook Belgique vise un redémarrage des activités d'une majeure partie de la société. 501 emplois seraient sauvés, vraisemblablement par une reprise. Deux entités, employant 75 personnes, font faillite, a indiqué mardi Jan Dekeyser, CEO de Thomas Cook Belgique, lors d'une conférence de presse.