Tout sur Thomas Cook Airlines

Le tour-opérateur britannique Thomas Cook envisage de vendre une partie de sa compagnie aérienne, rapporte le Sunday Times, d'après les propos de cadres de l'entreprise. Ces rumeurs relancent les spéculations quant à une scission de la société vieille de 177 ans.

En cas d'échec des négociations avec la direction de Brussels Airlines, B-United - le front syndical commun du personnel de bord de la compagnie aérienne - "ne peut garantir que des actions plus lourdes" ne seront pas menées, a-t-il annoncé mercredi. La compagnie, elle, reste optimiste.

L'Autorité belge de la concurrence a autorisé l'acquisition d'actifs de Thomas Cook Airlines (TCAB) par Brussels Airlines, indique-t-elle mardi dans un communiqué. A partir des vacances d'automne, la plupart des voyageurs du tour-opérateur belge, opérant sous les marques Neckermann, Thomas Cook et Pegase prendront donc un avion de Brussels Airlines pour se rendre sur leur lieu de vacances.

Les 19 millions d'euros octroyés aux compagnies aériennes belges Brussels Airlines, TUI fly et Thomas Cook Airlines en 2014 par le gouvernement fédéral représentent une aide d'Etat illégale, a confirmé mardi la Commission européenne. Les montants avaient déjà été remboursés à l'Etat belge.

Les compagnies aériennes Thomas Cook et TUIfly sont actuellement en train d'analyser les conséquences éventuelles de la fin de la tolérance bruxelloise des nuisances sonores générées par l'aéroport. Aucune n'a cependant pris la décision de quitter Bruxelles ou de menacer explicitement de le faire, indiquent lundi leur porte-parole.

L'effigie de Kim Clijsters se retrouve pour quelques mois sur un des sept avions de Thomas Cook Airlines. La star de tennis a qualifié jeudi d'expérience unique le fait de se retrouver confrontée à son portrait sur un avion.