Tout sur Thomas Cook

Le Fonds de garantie voyages a remboursé vendredi une première série de voyageurs qui avaient été touchés par la faillite de Thomas Cook fin septembre. "Les premiers paiements d'un montant total de 123.000 euros ont été versés", a précisé Mark De Vriendt, directeur du Fonds.

La compagnie britannique easyJet a annoncé mardi le lancement d'ici Noël d'une branche de voyages organisés destinée à son marché local. L'objectif est de récupérer la clientèle orpheline de Thomas Cook depuis la faillite du tour-opérateur.

Le tour-opérateur TUI avait annoncé le 27 septembre dernier proposer aux clients concernés par l'annulation de leurs vacances avec Thomas Cook de réserver un nouveau voyage avec déduction des montants déjà versés. Les sommes étaient alors immédiatement déduites et TUI faisait lui-même le suivi du dossier avec le Fonds de garantie. Mercredi, le tour-opérateur a précisé que cette offre ne serait proposée que jusqu'au 23 novembre inclus.

Le Fonds de garantie voyages s'attend à ce que le règlement intégral de la faillite de Thomas Cook coûte plus de 30 millions d'euros, a indiqué vendredi son directeur Mark De Vriendt. Un montant qui comprend les indemnités versées aux voyageurs concernés mais aussi le paiement d'hôtels à l'étranger et les frais de rapatriement. Les premiers voyages devraient être remboursés d'ici la fin novembre.

Un accord a été conclu à propos des salaires et des conditions de travail concernant les anciens travailleurs de Thomas Cook réembauchés normalement à partir de lundi dans une soixantaine d'agences Neckermann, ont confirmé samedi le repreneur, le voyagiste espagnol Wamos, et les syndicats.

La compagnie aérienne Brussels Airlines observe aussi la reprise d'une soixantaine d'agences Thomas Cook/Neckerman par le voyagiste espagnol Wamos. S'il est trop tôt pour connaître les conséquences du redémarrage d'une partie des activités pour Brussels Airlines, la compagnie se dit "ouverte à des partenariats".

Brussels Airport a accueilli près de 2,5 millions de passagers en septembre, soit une augmentation de 1,8% par rapport au même mois l'année dernière. Cette augmentation est toutefois plus faible que prévu. "La faillite du tour-opérateur Thomas Cook joue un rôle important à ce sujet", indique l'aéroport.

L'opération de rapatriement des clients belges de Thomas Cook et Neckermann touche à sa fin, avec le retour de quelque 500 d'entre eux prévu ce week-end. La plupart des 12.000 vacanciers qui se trouvaient coincés à l'étranger devraient ainsi être de retour au pays d'ici dimanche soir, indique vendredi le Fonds de garantie voyages (GFG). Il répète une nouvelle fois qu'il aura besoin de temps pour rembourser les clients lésés.

Les curateurs désignés pour gérer la faillite de Thomas Cook Retail Belgium mènent des pourparlers depuis mardi matin pour sauver, peut-être partiellement, la société, a-t-on appris de sources syndicales. Les curateurs n'ont pas souhaité faire de commentaires mais la presse et le personnel seront informés à ce propos dès mercredi, ont-ils annoncé.

L'opération de rapatriement des voyageurs de Thomas Cook se trouvant à l'étranger se poursuivra dans les prochains jours, mais le rythme diminue progressivement car la majorité des vacanciers sont rentrés. "D'ici dimanche, comme prévu, nous aurons ramené plus de 95% des vacanciers en Belgique", a indiqué mercredi le Fonds de Garantie Voyages.

Les maigres espoirs d'une relance sous le statut de réorganisation judiciaire se sont envolés pour le voyagiste. Il reste encore la possibilité, pour les agences, d'une vente par les curateurs.