Tout sur Theresa May

Une semaine décisive s'ouvre lundi pour la Première ministre britannique Theresa May, qui tentera de sauver l'accord de Brexit menacé d'être retoqué lors d'un vote historique mardi au Parlement, mais aussi son avenir à Downing Street.

La Cour de justice de l'Union européenne dira lundi si le Royaume-Uni peut oui ou non décider seul de renoncer à quitter l'UE, à la veille d'un vote crucial prévu au Parlement britannique sur l'accord de divorce négocié entre Theresa May et les 27.

Donald Trump a critiqué lundi l'accord de Brexit comme étant un obstacle au commerce avec les Etats-Unis, une claque pour la Première ministre Theresa May, qui a riposté dès mardi alors même qu'elle s'échine à convaincre son pays.

La Première ministre britannique Theresa May a entamé lundi une offensive pour convaincre les députés britanniques de soutenir l'accord de divorce obtenu avec l'Union européenne, le "meilleur possible", selon elle, et le seul disponible.

L'accord sur le Brexit, conclu avec l'Europe et avalisé dans la douleur par le gouvernement de Theresa May, réduit tellement le rôle de la nation britannique qu'il a provoqué un vaste chaos politique. Et les incertitudes sont plus grandes que jamais.

La Première ministre britannique Theresa May a défendu lundi le "bon" projet d'accord sur le Brexit qu'elle a négocié avec l'Union européenne, devant un patronat acquis à sa cause et pressé de voir Londres et Bruxelles parvenir à un "compromis".