Tout sur TF1

On a pu se demander pourquoi, depuis quelque temps, les ventes de chewing-gum accusaient une baisse. Serait-ce une réaction face à sa nocivité pour la santé ? Une marginalisation de cette pratique face à des comportements plus écoresponsables ? Un effet de rejet générationnel, mâcher de la gomme pouvant être assimilé à une pratique de la génération des babyboomers ? Peut-être un petit peu de tout cela à la fois.

Les chaînes de télévision belges sont sous pression. Montée en puissance des plateformes numériques, baisse des revenus publicitaires, concurrence des nouveaux acteurs français, etc. La météo n'est pas au beau fixe, certes, mais le calme pourrait revenir après la tempête, notamment grâce aux promesses de la publicité ciblée.

A partir du 1er septembre prochain, les espaces publicitaires de TF1 en Belgique seront commercialisés par IP Belgium, a annoncé lundi cette dernière. "Cette nouvelle collaboration permettra à IP Belgium de proposer aux annonceurs belges une offre compétitive qui représente 13% de part d'audience auprès du public belge", s'est réjouie la régie qui appartient à RTL Belgium.

RTL Belgium a doublé ses bénéfices en 2018, l'EBITDA passant de 21 millions en 2017 à 41 millions en 2018, malgré des recettes publicitaires en baisse, d'après les résultats annuels publiés mercredi soir. Cet effet rebond est notamment la conséquence du plan de transformation #evolve qui a mené au départ de 86 collaborateurs.