Tout sur Tempo-Team

Près d'un travailleur sur trois ne reçoit (pratiquement) jamais de félicitations de la part de son supérieur ou de son patron, ressort-il d'une enquête en ligne réalisée auprès de 2.506 travailleurs et de 269 employeurs en Belgique pour le compte du prestataire de services RH Tempo-Team. Pourtant, féliciter un travailleur peut s'avérer payant pour l'employeur.

La moitié des travailleurs ne mettraient pas un terme à leur carrière s'ils gagnaient au Lotto... mais 41% démissionneraient, ressort-il d'une étude menée pour le compte du prestataire de services RH Tempo-Team auprès d'employeurs et de travailleurs publiée jeudi. Les fonctionnaires semblent les plus attachés à leur boulot et auraient moins l'intention de l'abandonner, même s'ils n'avaient plus besoin de rentrées financières stables.

Les aide-ménagères du secteur des titres-services se mobiliseront, en front commun, pour mener des actions ce jeudi afin de réclamer une hausse de leurs salaires. Un rassemblement est notamment prévu à 10h à la gare du Nord à Bruxelles.

Les salariés les plus heureux oeuvrent généralement dans des sociétés qui appliquent les principes scandinaves pour les ressources humaines, comme l'encadrement et la planification des carrières, la recherche d'un bon équilibre entre travail et vie privée, l'esprit d'équipe et les perspectives de progression internes. C'est ce qu'il ressort d'une enquête réalisée par le prestataire de services Tempo-Team.

Trois quarts des Belges actifs trouvent l'âge de la retraite trop élevé et plus de la moitié estime qu'un allongement des carrières exige un travail adapté, intéressant et pas trop exigeant, ressort-il mardi d'une étude de Tempo-Team. Une rétrogradation vers une fonction et un salaire inférieurs n'est en revanche pas la solution envisagée à leurs yeux, malgré la nouvelle compensation prévue à cet effet par le fédéral par le biais des fins de carrière en douceur.

Plus de deux entreprises sur trois demandent aux autorités d'investir d'urgence afin de promouvoir davantage les études et les formations techniques, rapporte jeudi une enquête du bureau d'études iVOX pour le compte de l'agence d'intérim Tempo-Team. Au moment de recruter, trois quarts des entreprises sondées éprouvent des difficultés à pourvoir les fonctions techniques.

Selon une étude menée par le bureau d'intérim Tempo-Team, les salariés belges donnent une note de 6,5/10 en matière de satisfaction pour l'équilibre entre vie privée et vie professionnelle. Pour plus de la moitié des sondés, ce critère entre en première place dans la recherche d'un nouveau job. Explication de bonnes pratiques avec une experte en bien-être au travail.

Le plaisir éprouvé sur le lieu de travail ne suscite pas assez d'intérêt en Belgique, alors qu'il s'agit d'un facteur essentiel pour l'allongement des carrières, conclut le prestataire en ressources humaines Tempo-Team, sur base d'une étude présentée mardi au sein de l'ASBL Duo for a Job.