Tout sur Tecteo

Propriétaire des journaux "La Libre" et "La DH", le groupe de presse IPM a fait main basse sur "L'Avenir" en juillet dernier. Son CEO François Le Hodey revient sur les coulisses de ce rachat stratégique et dissèque les défis de son industrie en ces temps chahutés.

Le groupe IPM, éditeur notamment de La Libre Belgique et de La Dernière Heure, a bouclé un financement obligataire d'environ 15 millions d'euros, écrivent vendredi L'Echo et De Tijd.

Le câblo-opérateur français Numericable aurait des vues, via sa maison-mère Altice, sur Voo ainsi que sur un opérateur mobile belge, rapporte L'Echo vendredi. Le groupe français veut ainsi devenir un acteur important du secteur télécoms en Belgique en faisant jouer les synergies entre les réseaux fixes et mobiles.

Le tribunal de commerce d'Ostende a donné son feu vert, mardi en fin de matinée, au plan de réorganisation de Tecteo, déjà approuvé à une large majorité par les créanciers.

L'entreprise énergétique en difficulté Electrawinds cherche deux millions d'euros afin d'obtenir une éventuelle prolongation de la procédure de réorganisation judiciaire. Elle s'est donc tournée vers l'intercommunale wallonne Tecteo. Sur cette base, le tribunal de commerce d'Ostende a décidé jeudi matin de se prononcer sur la prolongation de la procédure la semaine prochaine.

Le personnel de Tecteo, affilié à la CGSP-Admi, rassemblé ce mardi matin en assemblée générale a décidé de poursuivre la grève entamée la veille sur le site d'Ans. Le travail reprendra cependant mercredi à la suite d'une entrevue positive ce matin entre direction et syndicats.

Le groupe Tecteo s'appellera Publifin SCRL à partir de juin 2014 et créera deux nouvelles sociétés pour amplifier son projet industriel, annonce-t-il jeudi soir dans un communiqué de presse. Ces changements de structure et de gouvernance doivent répondre aux "profondes mutations" du groupe ces dernières années et aux exigences de ses différentes activités. Le groupe confirme par ailleurs qu'il a fait une offre pour la reprise des activités de la société Electrawinds.

En achetant Les Editions de L'Avenir, le groupe Tecteo a semé le trouble. Et tandis que son patron se tait obstinément, "Trends-Tendances" a délié les langues dans le monde des médias. Où l'on comprend qu'IPM ("La Libre", "La DH"), Audiopresse et RTL Belgique sont aussi dans la ligne de mire de Stéphane Moreau...

Le groupe de médias flamand Corelio cède les éditions de l'Avenir à Tecteo, l'intercommunale liégeoise active dans les secteurs de l'énergie et des télécommunications à la suite d'un accord de principe, annoncent conjointement les deux groupes dans un communiqué vendredi.

La cour d'appel a tranché le litige opposant Tecteo et la Creg, régulateur fédéral de l'énergie. Résultat : les clients liégeois de l'intercommunale paieront leur électricité et leur gaz nettement plus cher : + 12 % et + 50 % respectivement.

Malgré les 163 millions d'euros de perte enregistrée par Voo en deux ans, l'intercommunale liégeoise Tecteo présente un résultat financier très positif. Grâce, surtout, à la fusion par absorption de l'ALG.

Arrivé à la tête de Tecteo en 2005, Stéphane Moreau a transformé cette intercommunale poussiéreuse en un colosse actif dans l'énergie (Resa) et les télécoms (Voo). A grands renforts de mandats, le nouveau bourgmestre d'Ans s'est rendu incontournable à Liège.