Tout sur taxe bancaire

Le Conseil des ministres a approuvé ce vendredi l'avant-projet de loi sur la taxe bancaire. Elle doit rapporter 100 millions d'euros de manière structurelle à partir de 2015: 75 millions d'euros du secteur bancaire et 25 millions d'euros des assurances.

La taxe bancaire, qui doit être validée vendredi en Conseil des ministres, pose déjà question, peut-on lire mercredi dans L'Echo. La mesure prévoit une contribution supplémentaire du secteur financier au budget à hauteur de 100 millions en 2015 et de 150 millions en 2016.

Les banques et assurances vont devoir verser cette année 100 millions d'euros au budget de l'État. Le ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA) a préparé une proposition à cet effet, qui a reçu le feu vert de plusieurs cabinets.

La taxe exceptionnelle sur les dépôts bancaires prévue dans le plan de sauvetage de Chypre négocié avec l'UE va toucher durement les avoirs russes dans l'île qui s'élèvent à au moins 20 milliards de dollars, selon des estimations citées dimanche à Moscou.

Les gouvernements des 17 pays de la zone euro envisagent la création d'une taxe bancaire pour faire participer le secteur privé au sauvetage des finances de la Grèce, affirme le quotidien allemand Die Welt à paraître lundi.

Les groupes Ecolo-Groen! de la Chambre et du Sénat ont déposé une proposition de loi visant à introduire une "contribution variable sur les banques". Histoire de ressusciter la taxe bancaire, annulée tout récemment par la Cour constitutionnelle.

Le secteur bancaire belge juge la taxe bancaire insupportable mais le monde politique ne veut rien y changer tant que la banque Argenta ne retire pas son recours auprès de la Cour constitutionnelle. Jan Cerfontaine, président d'Argenta, trouve cette attitude absurde.

Le secteur financier belge trouve trop lourde la contribution imposée par le gouvernement aux banques fin 2009, dans la foulée de la crise. Il propose une nouvelle clé de répartition mais les discussions sont bloquées par un recours d'Argenta contre cette taxe. Problème : ce recours gèle également le reversement des 600 millions d'euros du fonds de garantie aux mêmes banques.

Les ministres des Finances et banquiers centraux du G20 se sont engagés samedi à "parvenir rapidement à un accord" sur la réforme des règles financières... mais se sont abstenus de mentionner la possibilité d'une taxe bancaire.