Tout sur Tax on web

Jeudi en tout début de matinée, le compteur du service Tax-on-Web s'est arrêté à 2.491.628 déclarations déposées. Les contribuables, qui avaient opté pour une déclaration sous forme digitale pour l'exercice d'imposition 2015, avaient jusqu'au 15 juillet à minuit pour utiliser Tax-on-Web.

Des e-mails frauduleux au nom du SPF Finances circulent actuellement sur internet, indique le SPF depuis mardi sur son site internet.

La dernière journée d'utilisation du site internet tax-on-web a vu 3.230 déclarations d'impôts enregistrées par heure, indique le SPF Finances dans un communiqué. La plus grande activité a été enregistrée le 24 juin, où 14.000 déclarations étaient rentrées par heure. "Cela peut s'expliquer par le fait que l'aide aux contribuables, via les fonctionnaires, allait être clôturée", explique Florence Angelici, porte-parole du SPF Finances.

Tax-on-web (www.taxonweb.be) est une application sécurisée, ce qui signifie que vous devez vous authentifier pour avoir accès à votre déclaration ou Taxbox. Si vous êtes marié ou cohabitant légal, vous devez introduire une déclaration commune. Chaque partenaire doit alors disposer de sa propre authentification pour accéder à Tax-on-web. Elle peut s'effectuer de deux manières, au choix.

À première vue, la déclaration fiscale portant sur l'année de revenus 2012 est encore plus compliquée que la précédente. Est-ce vraiment le cas ? Voici, en tout cas, quelques conseils qui devraient vous faciliter la tâche.

Le Belge consacre deux à cinq heures pour remplir sa déclaration d'impôts, en ce compris la recherche d'informations nécessaires. Par rapport à d'autres pays européens, remplir sa déclaration est une tâche longue en Belgique en raison de sa complexité. La Belgique se distingue par contre pour la déclaration électronique.

Depuis le 24 avril dernier, ce sont déjà 271.717 déclarations qui ont été introduites sur Tax-on-Web. "C'est presque 2 fois plus que l'année passée où, à la même date, on enregistrait 138.990 déclarations introduites", s'est réjoui vendredi le SPF Finances.

La déclaration fiscale se modernise de plus en plus! Les propriétaires de tablettes numériques peuvent dorénavant les utiliser pour remplir leur déclaration d'impôts en ligne, via Tax-On-Web, grâce à leur carte d'identité électronique et à une nouvelle application inédite développée par la société belge Freedelity, a-t-on appris jeudi auprès du co-fondateur de la société, Sébastien Buysse.

Le SPF Finances a doublé, depuis lundi, le nombre de serveurs informatiques utilisés par Tax-on-web, le service en ligne de déclaration fiscale. A deux jours du 28 juin, date butoir pour la remise de la déclaration papier, plus de 1.604.000 contribuables ont déjà rempli leur déclaration via internet.

Tax-on-web a fonctionné au ralenti, ce week-end, à cause de l'afflux important de déclarations fiscales. Il faut s'attendre à des obstacles semblables la semaine précédent la date-butoir, fixée au 17 juillet.

Jeton, token, carte d'identité électronique... Vous désirez introduire votre déclaration de revenus via Tax-on-web mais vous êtes perdu(e) face à votre écran ? Suivez le guide.

Comme chaque année, nous consacrons un dossier à la déclaration à l'impôt des personnes physiques. Ces conseils concrets vous aideront à compléter au mieux le douloureux formulaire. Premier conseil de notre série : préférez Tax-on-web ! Voici pourquoi.

La version 2012 de Tax-on-Web est truffée d'erreurs, qui concernent surtout des montants déductibles ou des réductions d'impôts qui n'ont pas été indexés. Problème : 10.000 contribuables ont déjà rempli leur déclaration en ligne.