Tout sur taux d'intérêt

'Mario Draghi privilégie avant tout la paix et le calme'

Mario Draghi a donné aux marchés financiers ce qu'ils attendaient, jeudi dernier. Surprises, volatilité ou changements de cap étaient hors de question. La Banque centrale européenne a fourni précisément la politique à laquelle elle avait préparé les marchés financiers, estime le rédacteur en chef du Trends néerlandophone Daan Killemaes.

'La dette belge est désormais mieux armée contre une crise'

Le Trésor belge a payé 2,6 milliards d'euros ces dernières années pour se couvrir contre une hausse du taux d'intérêt, les fameux swaps. "Mais bien plus essentiel encore fut l'allongement de la durée de la dette", affirme Jean Deboutte, le directeur de l'Agence de la Dette.

'Les épargnants sont les principales victimes des taux bas'

Les épargnants, et non les Banques ou l'Etat, sont les principales victimes des taux bas, estime l'association de défense des intérêts des consommateurs, Test-Achats, qui évalue à 2 milliards d'euros en un an la perte de pouvoir d'achat des épargnants provoquée par les taux plancher.

La Chine s'inquiète d'une possible hausse des taux de la Fed

Un relèvement des taux de la Réserve fédérale américaine (Fed) "pourrait provoquer une série de secousses" sur les marchés mondiaux, a prévenu jeudi le ministère chinois du Commerce, s'inquiétant des conséquences pour les pays émergents et évoquant un risque de "crises régionales".

Pourquoi la Fed n'a pas encore remonter ses taux d'intérêt

Les membres de la Réserve fédérale américaine (Fed) sont apparus soucieux de l'impact de l'économie internationale, notamment de la Chine, sur l'activité économique aux Etats-Unis et se sont inquiétés du renforcement du dollar, dans un document publié jeudi.

Le phénomène inouï qui pousse la BCE à la schizophrénie

La problématique de la zone euro réside dans l'ambiguïté suivante : pour sauver l'euro, la Banque Centrale Européenne (BCE) dut, dans un premier temps, faire de l'euro une monnaie trop forte afin d'en assurer la crédibilité internationale, au prix d'un désastre en matière socio-économique et d'un taux de chômage effarant qui embrasa le Sud de l'Europe. Tous les pays du Sud s'effondrèrent donc devant cette monnaie trop forte, qui ne reflétait en rien leur typologie.