Tout sur taux d'intérêt

Les épargnants, et non les Banques ou l'Etat, sont les principales victimes des taux bas, estime l'association de défense des intérêts des consommateurs, Test-Achats, qui évalue à 2 milliards d'euros en un an la perte de pouvoir d'achat des épargnants provoquée par les taux plancher.

Un relèvement des taux de la Réserve fédérale américaine (Fed) "pourrait provoquer une série de secousses" sur les marchés mondiaux, a prévenu jeudi le ministère chinois du Commerce, s'inquiétant des conséquences pour les pays émergents et évoquant un risque de "crises régionales".

Les membres de la Réserve fédérale américaine (Fed) sont apparus soucieux de l'impact de l'économie internationale, notamment de la Chine, sur l'activité économique aux Etats-Unis et se sont inquiétés du renforcement du dollar, dans un document publié jeudi.

La problématique de la zone euro réside dans l'ambiguïté suivante : pour sauver l'euro, la Banque Centrale Européenne (BCE) dut, dans un premier temps, faire de l'euro une monnaie trop forte afin d'en assurer la crédibilité internationale, au prix d'un désastre en matière socio-économique et d'un taux de chômage effarant qui embrasa le Sud de l'Europe. Tous les pays du Sud s'effondrèrent donc devant cette monnaie trop forte, qui ne reflétait en rien leur typologie.

L'administration du Trésor envisage un emprunt à 50 ans pour profiter de taux d'intérêt qui n'ont jamais été aussi bas, a indiqué mardi le ministre des Finances, Johan Van Overtveldt, en commission de la Chambre.