Tout sur taux

La banque centrale américaine (Fed) a prolongé sa pause sur les taux d'intérêt mercredi notant que la croissance a ralenti aux Etats-Unis mais elle est apparue moins soucieuse des risques économiques internationaux, selon le communiqué du Comité monétaire.

La Banque centrale européenne pourrait réduire encore ses taux d'intérêt, déjà ramenés à un plus bas historique, en cas par exemple de détérioration des prévisions macroéconomiques, affirme son chef économiste le Belge Peter Praet dans la presse italienne ce vendredi.

La Banque centrale européenne a laissé les marchés insatisfaits ce jeudi - et c'est un euphémisme. Il faut dire que, dans le match euro-dollar, la BCE a marqué contre son camp... et ce n'est qu'une raison expliquant la déception généralisée.

La présidente de la banque centrale américaine Janet Yellen a affirmé jeudi que la Fed commencerait "probablement" à relever ses taux d'intérêt "plus tard dans l'année" et que les développements économiques à l'étranger ne devraient guère influencer sa décision.