Tout sur Syndicats

Le syndicat socialiste espère qu'au moins 15.000 personnes participeront à la manifestation nationale contre la loi sur la norme salariale de ce vendredi. Selon Miranda Ulens, secrétaire général de la FGTB, le syndicat veut tirer la sonnette d'alarme lors de cette première manifestation post-coronavirus.

Le syndicat libéral CGSLB mènera ce vendredi 24 septembre une action sur le thème #freesalary - Libérez nos rémunérations, en rendant visite aux deux partis libéraux (présents dans la coalition fédérale) MR et Open Vld. Cela afin de poursuivre son oeuvre de persuasion en vue d'une réforme en profondeur la loi sur les salaires datant de 1996, annonce le syndicat mercredi.

Le syndicat chrétien CSC distribuera dans les prochains jours des pamphlets aux livreurs de colis indépendants, dans toutes les entreprises de livraison en Belgique. "Chaque entreprise de colis travaille avec des chauffeurs indépendants qui sont exploités", dénonce le document.

"En 2021 et 2022, les salaires des travailleurs et travailleuses ne pourront pas augmenter de plus de 0,4%. C'est inacceptable", estiment les instances syndicales chrétiennes. La Centrale nationale des employés (CNE) et la Confédération des syndicats chrétiens (CSC) à laquelle elle est affiliée mèneront plusieurs actions syndicales le vendredi 24 septembre contre la loi de 1996 sur la norme salariale, ont-elles annoncé.

Les Métallos FGTB disent "non" au projet d'accord social dégagé la nuit dernière par les partenaires sociaux du Groupe des 10, indiquent-ils mardi. "Nos négociateurs ont tout donné pour obtenir un accord social décent, mais malheureusement ils ont fait face à un patronat complétement insensible à nos revendications."

La fédération des entreprises de Belgique (FEB) regrette "que les syndicats aient décidé d'entraver la difficile relance économique, de compromettre la compétitivité de notre économie et par conséquent de mettre à mal l'emploi", exprime-t-elle dans un communiqué lundi. "Convaincue" de ne pas être la seule à juger la journée d'actions nationale décrétée par la CCS et la FGTB "irresponsable", elle lance le #jetravailleaujourdhui.

Syndicats et employeurs vont une nouvelle fois tenter de parvenir à un accord sur une hausse des allocations sociales à la demande du gouvernement, ont-ils indiqué. Le cabinet du ministre Dermagne a confirmé qu'une telle demande leur avait été formulée.

Le syndicat socialiste veut que la semaine de travail passe de 38 à 32 heures, pour faciliter l'équilibre vie privée-vie professionnelle et aussi permettre à tout le monde d'avoir un emploi.

Le gouvernement fédéral a décidé de ne plus entièrement tenir compte des périodes de prépension et des périodes de chômage supérieures à un an dans le calcul de la pension. Rupture de contrat, disent les syndicats. Pourtant, cette mesure est nécessaire et souhaitable: elle renforce le lien entre travail et pension, affirme le journaliste du Trends néerlandophone Alain Mouton.