Tout sur Suede

La dette des ménages en Suède approche un seuil critique au-delà duquel elle risque de limiter l'efficacité de toute politique économique, a estimé vendredi le président de la banque centrale, Stefan Ingves.

Jamais aussi peu de Suédois n'avaient voulu adopter l'euro, puisqu'ils sont moins de 10% aujourd'hui, selon une enquête publiée par l'institut statistique national (SCB) mercredi.

Le produit intérieur brut (PIB) de la Suède a augmenté de 2,3% en glissement annuel et de 1,4% par rapport au trimestre précédent, selon les chiffres du Bureau central des statistiques (SCB) publiés lundi.

"L'Etat doit jouer un rôle important sur le marché de l'emploi", estime Geert Bruyneel, patron de Volvo Cars Gand, qui n'hésitera pas à embaucher des travailleurs venant de l'étranger "si notre système de production est menacé". Il compare au passage les marchés de l'emploi belge et suédois.

L'ambassade de Suède en Chine émet de sérieux doutes quant aux résultats affichés par le constructeur Hawtai, censé injecter 150 millions d'euros dans Spyker, maison mère de Saab. Il aurait notamment gonflé ses chiffres industriels.

Des soupçons de liens avec le crime organisé risquaient de bloquer l'arrivée du Russe Vladimir Antonov dans le capital de Saab. En définitive, les autorités suédoises n'ont rien trouvé à y redire.

Des fonctionnaires suédois auraient déjà mené des discussions avec la direction de Volvo, qui ne serait pas contre une reprise de Saab. Cette opération offrirait davantage de sécurité quant au remboursement du prêt de 400 millions d'euros consenti par la BEI.

"Nous devons montrer notre solidarité" pour aider les nations de la zone euro en difficulté de paiement, a estimé Didier Reynders, notre ministre des Finances, en marge du conseil Ecofin de dimanche. Problème : le Royaume-Uni a d'ores et déjà prévenu qu'il ne participerait pas à quelconque "Fonds d'urgence européen", le pays de Sa Gracieuse Majesté n'ayant pas adopté la monnaie unique...

L'opposition à l'euro a atteint un record en Suède, selon un sondage publié vendredi, au moment où la monnaie unique européenne traverse une crise en raison des graves difficultés budgétaires de plusieurs de ses membres.

General Motors et Spyker ont trouvé un accord pour la vente de Saab, filiale suédoise du premier, a indiqué le second dans un communiqué. Cela augure-t-il d'un avenir radieux pour le constructeur scandinave ? Non, estime Sergio Marchionne, patron de Fiat.