Tout sur Stephen Innes

Après le plongeon de Wall Street et Tokyo, on pouvait s'attendre au pire ce mardi en Europe, mais les marchés devaient rapidement y refaire une partie de leurs pertes initiales. Et aux États-Unis, l'indice Dow Jones est repassé dans le vert (+0,19%) cet après-midi, peu après l'ouverture.

Les premiers effets économiques concrets du Brexit conjugués aux craintes sur la santé des banques italiennes rendent nerveux les investisseurs mondiaux, provoquant un repli des Bourses, un affaiblissement marqué de la livre et une ruée vers le havre obligataire.