Tout sur Stéphane Richard

Même si la Belgique ne représente qu'un petit marché pour l'opérateur télécom Orange qui génère un chiffre d'affaires de 41 milliards d'euros au niveau international, son PDG observe notre pays avec attention. Lors d'un entretien exceptionnel accordé à " Trends-Tendances ", Stéphane Richard partage sa vision du marché belge et insiste sur son intention de jouer un rôle sur le marché du fixe...

L'arrivée d'un 4e opérateur mobile en Belgique n'est pas la bonne réponse aux problèmes et défis du secteur dans le pays. C'est le message qu'a voulu faire passer Stéphane Richard, le grand patron du groupe télécom français Orange, lundi lors d'une conférence devant le Cercle de Wallonie à Liège. "Il faut que chacun mesure bien l'importance et l'impact d'une telle décision", a-t-il lancé aux patrons wallons, s'appuyant sur l'exemple de son pays.

Décidé dans la dernière ligne droite, le report du lancement d'Orange Bank, qui était prévu le 6 juillet, vaut à l'opérateur un vrai raté médiatique. Mais aux yeux de Stéphane Richard, son PDG, pour lequel ce projet est crucial, un report est toujours moins préjudiciable que de lancer un produit bancaire imparfait.

Le géant des télécoms lance la "saison 1" de son aventure bancaire : une banque 100 % mobile débarquera en juillet en France. La "saison 2" devrait se dérouler en Belgique : Orange travaille en effet dès aujourd'hui au lancement de sa banque dans notre pays.

Le Conseil d'administration d'Orange a maintenu à la tête de l'opérateur Stéphane Richard, mais sous surveillance, après sa mise en examen la semaine passée pour "escroquerie en bande organisée", a indiqué le groupe lundi dans un communiqué.