Tout sur start-up

Le nouveau phénomène belge du "food business", Menu Next Door, n'est pas encore une société mais attire déjà des milliers de Bruxellois et fonctionne selon les codes d'une start-up, pour le moins prometteuse.

La firme belge eFounders laisse entrer dans son capital un business angel à 6 millions de dollars pour lancer toujours plus de pépites prometteuses. Discret, eFounders compte en effet déjà 8 entreprises à son actif dont plusieurs très prometteuses. Le point sur son business model.

Sortie mardi de sa phase bêta qui aura duré un an, Aircall, spécialiste du support téléphonique via le Web, annonce une première levée de fonds à 800.000 euros. Et affiche d'ores et déjà des ambitions américaines.

MiDiagnostics, une start-up forte d'un capital de départ de 60 millions d'euros, va développer un mini laboratoire (le miLab) qui permettra, grâce à une simple goutte de sang, de réaliser diverses analyses médicales. Flairant un réel potentiel, le milliardaire Marc Coucke y investit 29,5 millions d'euros, a-t-il dévoilé jeudi lors de la présentation de miLab.

Spécialisée dans la livraison de repas à domicile, la start-up belge Take Eat Easy vient de lever 6 millions d'euros pour se déployer à l'international. Parmi les investisseurs, on trouve Rocket Internet, ce géant allemand coté en Bourse qui place sérieusement ses pions dans le marché de la livraison.

Voici quelques jours, certains grands noms du (petit) club de fondateurs des jeunes pousses technologiques du pays ont remis un manifeste au ministre Alexander De Croo, qui a l'agenda numérique dans ses compétences. Un document destiné à promouvoir dans les cinq ans 10.000 start-up qui permettraient de créer 100.000 emplois. Des chiffres un peu trop ronds et symboliques, soit. Pourtant, cette initiative mérite mieux qu'un sourire condescendant.

Jeans, baskets, t-shirt. L'attirail habituel de Mark Zuckerberg semble avoir été érigé au rang de costume officiel des fondateurs de start-up, qui ne supportent plus la cravate.

Le bouillonnant microcosme des start-up en Europe commence à sérieusement intéresser certaines grandes entreprises, y compris en Belgique. Telenet, KBC et Deloitte emboîtent le pas à GDF Suez et d'autres grands groupes français comme Orange, Total, La Poste, etc.

L'écosystème des start-ups belges est en plein boom. Rachats prestigieux et levées de fonds spectaculaires se succèdent. Cette semaine, dans Trends-Tendances, découvrez ces entrepreneurs qui créent l'économie de demain.