Tout sur Starbucks

Le leader mondial des "coffee-shops" apprend à vivre sans Howard Schultz, l'homme qui a converti les Américains et les Chinois à l'expresso. La tâche est rude pour son successeur Kevin Johnson : nouveaux concurrents, offre à renouveler, critiques sur le modèle économique...

Nestlé et Starbucks ont annoncé mardi la finalisation de leur accord de coopération dévoilé début mai. Ce rapprochement permet au géant de l'alimentaire de se renforcer dans le secteur du café où il est déjà fortement présent grâce à ses marques Nescafé et Nespresso.

En Chine, les cafés de Starbucks pourront bientôt être commandés et livrés chez soi ou à son bureau avec l'aide du colosse du commerce électronique Alibaba, ont annoncé les deux groupes jeudi, à l'heure où le géant américain affronte sur un marché chinois avide de caféine la concurrence acérée d'un rival local en plein essor.

Le géant des cafés Starbucks a encore connu un épisode de croissance lors du troisième trimestre. Une reprise en Chine, l'ouverture de 511 nouveaux magasins et des taux de change favorables ont fait grimper les ventes de 11% à 6,3 milliards de dollars, mais la croissance était seulement d'environ 1%. Le bénéfice d'exploitation a ensuite diminué de 1% à 1,04 milliard de dollars

Starbucks à nouveau secoué par la polémique: moins de trois mois après avoir suscité un tollé pour avoir fait interpeller deux clients noirs, la chaîne de cafés américaine a dû s'excuser et renvoyer un employé qui s'était moqué d'un bègue.

Originaire d'une famille modeste de Brooklyn, le président de Starbucks, féru de politique sociale, est un soutien actif du parti démocrate. On le dit même prêt à briguer un mandat. Mais pour l'heure, il consacre tout son temps au développement de Reserve, la nouvelle division premium de la marque.

La chaîne de cafés américaine Starbucks a annoncé jeudi le départ de Howard Schultz, son charismatique CEO, une démission inattendue qui a pris de court les marchés financiers.

Starbucks est dans la tourmente aux USA suite à sa nouvelle campagne intitulée "RaceTogether" qui vise à encourager ses employés et clients à débattre ensemble des discriminations raciales. L'initiative personnelle du PDG du groupe, Howard Schultz, a été accueillie si froidement que l'entreprise a décidé de la stopper. De là à nuire à son image, rien n'est moins certain.

La chaîne américaine de cafés Starbucks, conspuée au Royaume-Uni pour ses méthodes d'optimisation fiscale, a annoncé mercredi qu'elle allait déplacer d'Amsterdam à Londres son siège régional pour ses activités européennes, moyen-orientales et africaines, à la fin de l'année.

Le groupe français Danone et l'américain Starbucks ont annoncé mardi un "accord stratégique" pour lancer une gamme de yaourts aux Etats-Unis en 2014-2015. L'alliance pourrait être étendue à d'autres marchés par la suite.