Tout sur Sophie Lambrighs

Woluwe-Saint-Lambert est en pleine mutation. Les projets s'y multiplient, les habitants s'y pressent. De quoi repenser la multiplicité des fonctions au sein des quartiers. Une nouvelle approche de la qualité de vie qui est liée à l'évolution du rapport à l'habitat et à une densification douce du territoire.

Avec Siham Rahmuni (Quares) et Sophie Lambrighs (Eaglestone), deux femmes occupent aujourd'hui des postes cruciaux dans l'immobilier belge. Toutes deux sont d'accord sur un point : les perspectives toujours favorables pour le marché résidentiel belge. Et voient toujours du potentiel de croissance pour le marché locatif. Et en matière de durabilité, il n'y a pas de marche arrière possible.

Le contexte favorable actuel encourage toujours plus de Belges à investir dans l'immobilier. Avec comme d'habitude le même dilemme : faut-il placer son épargne dans la brique ou le papier, voire dans les deux ? Les deux produits ont leurs partisans et leurs détracteurs. Le profil de l'investisseur fera pencher la balance d'un côté ou de l'autre.

Pas besoin d'avoir un gros portefeuille pour investir dans l'immobilier. Ce type de placement a été démocratisé par les sociétés immobilières cotées en Bourse.

Il n'y a pratiquement plus que des appartements qui sortent de terre aujourd'hui en Belgique. Les évolutions sociétales, l'éclatement du modèle familial traditionnel et le coût des logements vont bouleverser d'ici peu les habitudes des promoteurs. Une petite révolution attend le monde de l'immobilier. Découverte de l'appartement du futur.