Tout sur Sony

Une neuvième génération de consoles s'annonce, portée par l'élan vers les jeux vidéo qui a accompagné la pandémie et les mesures de confinement, mais l'avenir de ces machines est-il assuré alors que les "gamers" se tournent vers d'autres pratiques ?

Que vous soyez à l'ombre ou au soleil, les oreillettes s'arborent désormais autant qu'elles s'écoutent. Trends/Tendances a comparé les derniers bourgeons de Sennheiser, de Bang & Olufsen, de Sony et de OnePlus en termes d'autonomie, de confort, de qualité de son et d'annulation du bruit. Voici les 4 meilleures options à envisager cet été.

La vie en confinement vous en fait voir de toutes les couleurs ? Cramponnez-vous : cette année, les télévisions deviennent transparentes, enroulables et 8K.

Il y a des jours qui se suivent et qui, fort heureusement, ne se ressemblent pas. C'est le cas aujourd'hui, l'organisation mondiale de la santé a constaté que nous avons eu droit à une période de stabilité de 4 jours. En clair, une période où le nombre de nouvelles infections au coronavirus a cessé d'augmenter. Selon certains chercheurs, nous sommes proches du pic de contamination, prévu pour le mois de mars, avant sans doute une décrue.

L'américain Amazon et le japonais Sony ont annoncé lundi qu'ils renonçaient à participer fin février au salon mondial du mobile (MWC) de Barcelone, grand-messe annuelle du secteur, en raison des craintes liées au nouveau coronavirus. Ces désistements s'ajoutent à ceux d'autres poids-lourds comme l'équipementier télécoms suédois Ericsson et le groupe électronique sud-coréen LG.

Le groupe d'électronique japonais Sony n'a pas l'intention de vendre sa division de puces, assure-t-il dans une lettre adressée à ses actionnaires en réponse aux pressions exercées par Daniel Loeb, patron d'un fonds d'investissement américain devenu actionnaire de l'entreprise.

Le reflex est-il mort ? Il y a de quoi s'en inquiéter, tant les assauts des hybrides se multiplient. Ceux-ci présentent désormais des qualités équivalentes, voire supérieures, à celles de leur aîné.

Qui, en un an et demi à peine, a réussi à faire plonger le cours de Bourse des géants du jeu vidéo, fait plier Sony, a osé affronter Google et est devenu le concurrent déclaré de Netflix ? C'est "Fortnite". Un jeu vidéo. Oui mais en réalité beaucoup plus que ça. Une potion magique aux allures de conte de fée numérique qui devrait d'ailleurs nous inspirer, nous Européens.