Tout sur Sogepa

Air Belgium est à la recherche d'actionnaires privés, a laissé entendre lundi son patron, Niky Terzakis, en marge de la présentation des résultats financiers 2019 et de l'annonce du développement de nouvelles routes.

La Société régionale d'investissement de Wallonie (SRIW), la Société wallonne de gestion et participations (Sogepa) et la Société fédérale de participations et d'investissement (SFPI) vont toutes les trois injecter 2 millions d'euros dans la compagnie Air Belgium, à travers une augmentation de capital, rapporte jeudi le journal L'Echo. Sabena Aerospace Engineering va pour sa part débourser 300.000 euros.

La start-up chinoise, qui veut vendre de petites voitures électriques à Gosselies, n'a jamais produit de véhicules. L'investissement s'avère à haut risque pour la Région wallonne, qui estime avoir pris ses précautions pour les 50 millions d'euros qu'elle veut placer dans le projet.

Déglingue des partis traditionnels, sanction des cumulards et autres "empêchés", le scrutin communal fut cruel pour le monde politique et ses vieilles habitudes. Pour une fois, plutôt que de tirer des conclusions, analysons ce boulot ingrat de responsable politique.

Thunder Power et la Sogepa ont signé officiellement vendredi, en présence du ministre wallon de l'Économie, Pierre-Yves Jeholet, l'accord qui verra le constructeur automobile chinois produire dès la fin 2020 une voiture électrique sur l'ancien site de Caterpillar à Gosselies (Charleroi). Quelque 350 emplois vont être créés dans un premier temps.

Un mémo d'information va être diffusé lundi, par la Sogepa, bras financier de la Région wallonne, à destination des candidats repreneurs des activités de Veviba à Bastogne, a-t-on appris auprès du cabinet du ministre wallon de l'Economie Pierre-Yves Jeholet.

Fin 2013, le groupe sidérurgique signait avec les syndicats et la Région wallonne un accord de maintien des activités et de l'emploi liégeois pendant cinq ans. L'échéance approche. L'économie wallonne doit-elle en avoir peur ?

Les syndicats ont tenu vendredi une réunion avec le cabinet du ministre wallon de l'Economie et de l'Industrie Jean-Claude Marcourt. Les conséquences du dépôt de bilan chez Durobor et le soutien du gouvernement wallon ont été au centre des débats. Peu d'informations ont filtré quant à un potentiel candidat repreneur, a indiqué la CSC.