Tout sur Sodexo

Alors que l'Office national de l'Emploi (Onem) avait attribué, pour la troisième fois, le marché des titres-services à la société française Edenred, Sodexo a à nouveau introduit un recours devant le Conseil d'Etat pour casser la décision, rapporte L'Echo mardi.

Des parlementaires vont déposer une proposition de loi supprimant les chèques-repas. Le ministre Vande Lanotte y est favorable. Les émetteurs de titres râlent ferme.

Sodexo déplore la décision de l'Office national de l'Emploi (ONEM) d'attribuer le contrat de gestion des titres-services à la société Edenred (ex-Accor), à la suite d'un appel d'offres lancé en avril 2012.

Les effets de la mise en application du plan de développement durable ont été identifiés pour la première fois par la filiale belge de Sodexo. Un an après son lancement, les résultats sont prometteurs pour une action qui doit se clôturer en 2020.

La fédération des distributeurs dénonçait, la semaine dernière, le système des chèques-repas dont ses membres seraient les "dindons de la farce". La réplique des émetteurs desdits chèques, Sodexo et Edenred, ne s'est pas fait attendre.

Le système des titres-services génère d'importants effets retour indirects, outre les effets directs classiques, ce qui diminue le coût net d'un tel système pour l'Etat fédéral, révèle une étude commanditée par Federgon, la fédération qui représente notamment les sociétés de titres-services.

A cause de "certaines modifications de fond", l'arrêté royal encadrant les futurs chèques-repas électroniques n'est toujours pas arrivée au cabinet de la ministre Laruelle. Celle-ci promet une réunion des quatre ministres compétents pour la fin de septembre afin de "mettre les choses au clair".

Les titres-repas périmés rapporteraient gros aux deux émetteurs : jusqu'à 3,5 % dans les revenus totaux de ce système, soit quelque 45,5 millions d'euros pour Sodexo et Edenred (ex-Accor Services). De quoi permettre à ceux-ci de couvrir leurs frais de personnel.

Infatigable bourlingueur, humble et pudique, le Liégeois Pierre Henry s'est hissé en toute discrétion au top management du "leader" mondial de la restauration et des services. Et fait figure, quoi qu'il en dise, de dauphin de Michel Landel, son CEO.

En changeant de nom, l'entité belge du nouveau pôle "services" veut aussi accélérer le transfert du papier au support électronique, créer de nouveaux produits et poursuivre son expansion.

Sodexo a décidé de modifier le nom de son pôle "Chèques et Cartes de services" en "Solutions de Motivation". Pour le groupe français, cette modification doit refléter le changement de stratégie du groupe qui vise désormais à être un acteur global dans les solutions "contribuant à améliorer la qualité de vie". Décryptage.

Le chèque repas électronique fera son entrée dans les portefeuilles à la fin de l'année 2010. C'est ce qu'ont annoncé le ministre pour l'Economie et la Simplification administrative, Vincent Van Quickenborne, Sodexo et Accor lors d'une conférence de presse vendredi. Des explications sur le cadre légal ainsi qu'une démonstration de la future utilisation étaient au programme.