Tout sur Social

Le Codeco se réunit à nouveau ce vendredi. Le Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI) et sa fédération affiliée, la FLRB (Fédération du Loisir) lancent un "nouveau cri d'alarme". Les autorités ne peuvent plus décemment jouer avec tous les entrepreneurs du secteur des loisirs. ""Il faut libérer tout un secteur à bout de souffle financièrement".

La FGTB s'oppose à un accord interprofessionnel prévoyant une flexibilité exceptionnelle sur le lieu de travail pour faire face aux réductions de personnel à cause de l'épidémie de coronavirus. Selon le syndicat socialiste, un accord doit être dégagé par secteur concerné. Les partenaires sociaux réunis au sein du Groupe des Dix doivent se rencontrer ce lundi pour évoquer le dossier.

Le conseil des ministres a approuvé vendredi un nouveau régime pour le travail associatif, a annoncé lundi le ministre des Affaires sociales, Frank Vandenbroucke. Il entrera en vigueur le 1er janvier et remplacera le régime temporaire approuvé l'été dernier. Il sera possible de travailler 450 heures pour une association sportive et 300 heures pour une association socio-culturelle.

La Wallonie comptait fin octobre 195.949 personnes en demande d'un emploi et inoccupées, indique l'office wallon de l'emploi. Pour le huitième mois consécutif, ce nombre diminue à un an d'écart, se réjouit le Forem, qui ajoute que la demande d'emploi se situe même sous le niveau d'octobre 2019, soit avant la crise sanitaire.

Avant les manifestations prévues dans la journée dans les grandes villes italiennes, les opposants à l'obligation du pass sanitaire pour travailler, entrée en vigueur vendredi, se mobilisaient à travers le pays en dressant des barrages à l'entrée des ports ou des entrepôts.

Alors que le gouvernement fédéral demande aux interlocuteurs sociaux d'étudier la possibilité d'introduire le travail de nuit de manière individuelle pour les travailleurs qui le souhaitent, "seules des solutions collectives entre interlocuteurs sociaux doivent être envisagées", a averti le Setca, assurant qu'il se montrerait "intransigeant" sur ce point.

Le gouvernement est en cours de discussion pour adopter la semaine de travail de quatre jours : des horaires de 9,5 heures par jour, pour un jour de libre en plus. Bernard Fusulier, directeur de recherches au FNRS et professeur de sociologie du travail à l'UCLouvain explique les différents arguments pour ou contre à Trends Tendances. Il estime que la mesure, même si elle est encore floue, n'a pas assez de vision globale sur l'organisation du travail et de la vie privée.

Différents services d'inspection du travail ont mené des actions et contrôlés liés au travail saisonnier dans les secteurs de l'agriculture, l'horticulture et l'agroalimentaire en Belgique la semaine passée. "Le nombre de violations observées montre que ça doit être un point d'attention permanent", commente le ministre de l'Économie et de l'Emploi, Pierre-Yves Dermagne (PS) dans les titres Sudpresse lundi.

Le syndicat socialiste espère qu'au moins 15.000 personnes participeront à la manifestation nationale contre la loi sur la norme salariale de ce vendredi. Selon Miranda Ulens, secrétaire général de la FGTB, le syndicat veut tirer la sonnette d'alarme lors de cette première manifestation post-coronavirus.

J'ai un scoop pour vous - nous sommes enfin sortis de la crise sanitaire. Je vous jure que nous sommes vraiment sortis de ce long tunnel d'informations anxiogènes et uniquement liées au COVID-19.

C'était l'un des gros sujets de ce lundi. Le président de la CSC/ACV souhaite que des cotisations sociales soient prélevées sur les jobs étudiants, les chèques-repas et flexijobs. On démêle le vrai du faux avec Jeanne Maillart, responsable francophone des Jeunes CSC et son alter-ego néerlandophone