Tout sur Social

Selon une enquête du prestataire de services RH SD Worx, les intentions d'embauche au sein des PME belges retrouvent pour la première fois leur niveau d'avant le début de la crise du coronavirus.

Les Métallos FGTB disent "non" au projet d'accord social dégagé la nuit dernière par les partenaires sociaux du Groupe des 10, indiquent-ils mardi. "Nos négociateurs ont tout donné pour obtenir un accord social décent, mais malheureusement ils ont fait face à un patronat complétement insensible à nos revendications."

Environ 30% des personnes employées via le système viennent en effet d'un autre emploi régulier. Le public cible initial, soit les chômeurs ou inactifs de longue durée, représente seulement 44% des travailleurs du système.

Les négociations salariales au sein du "Groupe des 10" entre patrons et syndicats dans le cadre d'un accord interprofessionnel 2021-2022 ont échoué, la question des salaires apparaissant insolvable, a-t-on appris mardi auprès du syndicat chrétien flamand (ACV).

Plus d'un salarié sur trois a enregistré une perte de revenus en 2020 à cause des conséquences de la pandémie de coronavirus, estime une étude de la KU Leuven diffusée vendredi. "Nous avons observé un plus grand impact sur les chômeurs temporaires de longue durée, tels que les travailleurs du secteur de l'horeca ou de l'événementiel", explique le chercheur Stijn Van Houtven.

Près de 3.000 entrepreneurs wallons ont signé, en moins de 24 heures, une lettre ouverte adressée au Comité de concertation qui se déroule ce mercredi. Ils demandent qu'on leur fasse "enfin" confiance pour aller vers "une approche positive plutôt que coercitive, transversale plutôt que sectorielle".

La fédération des entreprises de Belgique (FEB) regrette "que les syndicats aient décidé d'entraver la difficile relance économique, de compromettre la compétitivité de notre économie et par conséquent de mettre à mal l'emploi", exprime-t-elle dans un communiqué lundi. "Convaincue" de ne pas être la seule à juger la journée d'actions nationale décrétée par la CCS et la FGTB "irresponsable", elle lance le #jetravailleaujourdhui.

La mesure de chômage temporaire pour cause de garde d'enfants a été à nouveau prolongée, jusqu'au 30 juin prochain, a indiqué vendredi le cabinet du vice-Premier ministre et ministre de l'Economie et du Travail, Pierre-Yves Dermagne. Le travailleur pourra bénéficier de cette mesure dès lundi, alors que les vacances de Pâques débutent plus tôt que prévu.

Malgré la pandémie de Covid-19, 41% des travailleurs du secteur privé n'ont pas été absents un seul jour pour cause de maladie en 2020, ce qui représente une amélioration par rapport à 2019 (37%) et le meilleur niveau depuis 2010, selon une enquête de la société de ressources humaines SD Worx sur base des données salariales de 750.000 travailleurs belges du secteur privé.

Le taux d'emploi des 20 à 64 ans en Belgique a connu une hausse en décembre, à 69,5%, selon les chiffres provisoires de l'office statistique Statbel. Le taux d'emploi avait fortement diminué en novembre, après une hausse en septembre et octobre.

Le nombre de demandeurs d'emploi a augmenté de 4,4% en Wallonie en janvier par rapport au premier mois de l'année 2020, annonce lundi le Forem dans un communiqué. "Cette hausse reste toutefois en-deçà des pics constatés d'avril à juin 2020." Le taux de la demande d'emploi s'élève à 13,3% de la population active wallonne, contre 12,7% fin janvier 2020.

Le syndicat chrétien ACV Puls considère mercredi qu'il est possible d'augmenter le salaire des travailleurs, alors que la Fédération des entreprises de Belgique (FEB) a évoqué mardi une marge insuffisante dans le contexte économique actuel. La concertation bisannuelle sur les conditions de travail et de rémunération débutera prochainement.