Tout sur Silicon Valley

Ce vendredi 26 juin, c'est le " Take Your Dog To Work Day ", la journée de votre chien au bureau. Cette journée originale, créée en 1999, nous vient des Etats-Unis, où elle est assez populaire dans la Silicon Valley. Comme son nom l'indique, elle propose d'emmener son chien au travail.

Ils étaient déjà envahissants, les voici devenus omniprésents et indispensables. Un seul paramètre a changé et tout est déréglé. Et soudain notre quotidien est devenu fiction. Au point qu'un écrivain paranoïaque, et un brin complotiste, pourrait sans trop de peine échafauder un récit dystopique : celui d'un coup d'Etat fomenté par les géants du numérique.

Il y a une certaine ironie à voir la fine fleur du capitalisme (les géants de la Silicon Valley, les grands groupes automobiles dans leur ensemble, de General Motors à Tesla, les acteurs de la mobilité comme Uber ou des smart cities) s'agiter autour de la voiture autonome, en quête d'un nouvel Eldorado.

Concurrencé par les oreillettes, le casque audio n'a pas dit son dernier mot : il s'arbore désormais autant qu'il s'écoute. En montée de gamme continue depuis 10 ans, il en vient d'ailleurs à frôler les frontières du luxe. Décryptage.

Coût de la vie, salaire des développeurs, durcissement des lois sur l'immigration : comment un entrepreneur belge peut-il aujourd'hui percer dans la baie de San Francisco ? Qui reste ? Et pourquoi certains choisissent-ils de rentrer ?

35% des banques ne servent à rien aujourd'hui car elles dégagent une rentabilité de... 1.6% seulement. Un chiffre qui peut être comparé à l'explosion du nombre de milliardaires en Chine, ce qui nous rappelle que le monde change vite, très vite.

De même que l'on annonce l'arrivée de la voiture autonome, certains prévoient l'apparition prochaine de "l'auteur autonome", appelons-le le robauteur. Car, par la grâce de l'intelligence artificielle, des robots pourraient générer des textes en lieu et place des auteurs en chair et en os.