Tout sur Serge Ivlef

Les banques centrales auront été plus fortes que le ralentissement économique et la faible croissance des bénéfices des entreprises, que la guerre commerciale USA/Chine et le Brexit réunis. L'année 2019 restera comme un grand cru pour les Bourses européennes et, plus encore, américaines.

Après une année 2016 dans le rouge, le Bel 20 a renoué avec la croissance en 2017, affichant une progression annuelle de plus de 10% mais échouant de peu sous la barre des 4.000 points, alors que plusieurs indices boursiers en Europe et surtout aux Etats-Unis ont collectionné les records cette année. L'indice vedette de la Bourse de Bruxelles a terminé vendredi l'année à 3.977,88 points, en baisse de 0,34% par rapport à jeudi et en hausse de 10,3% par rapport à la fin 2016 (3.606,36 points).