Tout sur Seneffe

Le Forem publie des dizaines d'offres d'emploi pour des emplois liés à la crise du coronavirus, dont pour des profils de techniciens dans les laboratoires de testing, confirme le porte-parole du Forem, Thierry Ney dans les titres Sudpresse mardi. Une trentaine de postes sont aussi à pourvoir chez Novasep qui travaille avec AstraZeneca en vue de produire le vaccin contre le Covid-19.

A l'heure des circuits courts et des appels à la réindustrialisation, des producteurs de betteraves s'associent en vue de créer une toute nouvelle sucrerie. Ils investissent directement 58 millions mais peinent à convaincre le monde bancaire de compléter la mise.

Le marché hainuyer ne fléchit pas, que du contraire. La tendance est au beau fixe avec des hausses de prix soutenues dans de nombreuses communes.

L'offre d'appartements augmente dans les trois grandes villes hainuyères. Mons et Charleroi connaissent une hausse du nombre de projets particulièrement intéressante. Du jamais vu dans la métropole carolo, le signe peut-être du départ tant attendu de son marché neuf. Les prix y sont déjà parmi les plus élevés de la province.

Les entreprises actives dans l'industrie chimique et biopharmaceutique disposent cette année de plus de 1.400 postes à pourvoir en Wallonie et à Bruxelles, selon une enquête réalisée par essenscia auprès de ses membres. "Une perspective qui confirme une tendance déjà marquée en 2018", se réjouit la fédération de la chimie et des sciences de la vie.

Un investissement de 4,9 millions d'euros sera alloué au développement des activités du Cefochim, le centre de compétence des métiers de l'industrie chimique et (bio)pharmaceutique situé à Seneffe, annoncent les syndicats et le patronat du secteur vendredi. Ce montant doit augmenter à court terme de 25% les heures de formations pour répondre à la demande des entreprises du secteur en Wallonie, notamment dans le domaine (bio)pharma.